Données Covid-19 : Worldometer, opaque et peu fiable
article

Données Covid-19 : Worldometer, opaque et peu fiable

Mais tous les médias s'en sont servis... même Arrêt sur images !

Réservé à nos abonné.e.s
Le gouvernement espagnol s’est servi des données du site web Worldometer, massivement cité par les médias, pour assurer qu’il était mondialement en pointe au niveau des tests PCR. La chaîne américaine CNN démonte cette assertion et pointe un fonctionnement obscur. Plusieurs spécialistes des données confirment à Arrêt sur images sa médiocre fiabilité, en particulier pour compter les tests des différents pays.

"Nous sommes un des pays qui pratiquent le plus de tests." Le 28 avril, en conférence de presse, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez défend sa réponse à la crise sanitaire en brandissant une étude de la prestigieuse université américaine Johns-Hopkins, selon laquelle l’Espagne se classerait au cinquième rang mondial en matière de tests. Problème : l’institution de Baltimore, dont l’agrégateur de données liées au Covid-19 fait référence, n’a jamais publié de chiffres sur les tests hors des États-Unis. Face au questionnement d’une journaliste de CNN lors d’une nouvelle conférence de presse, le 9 mai, le dirigeant socialiste se montre évasif. "Les chiffres sont là", déclare-t-il simplement. Le soir même, le média espagnol d'enquête ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.