Mon point de quotas
Les mots d'Anne-So
Les mots d'Anne-So
chronique

Mon point de quotas

Réservé à nos abonné.e.s
Il y a des mots haïs quoique rabâchés en ce début d’année marqué par les vœux la galette et les décès.

Je dis décès car je trouve qu’on meurt beaucoup en janvier. Je pense à Séguin mais aussi à Rohmer. Et il y en a d’autres. Moins médiatisés. Pourtant personne n’a instauré un quota de morts en janvier. Quota, tiens, voilà le mot dont je veux vous parler. Un mot, comme la mort, détesté.

Le mot quota a fait surface le 23 décembre dans un communiqué de la Conférence des grandes écoles. Juste avant les tournées d’huîtres et de foie gras, la CGE fait savoir qu’elle est hostile à l'instauration d'un quota de 30% de boursiers par école. Les réveillons passent. Personne ne rel&egrave...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.