Les trois Bretécher
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Les trois Bretécher

Réservé à nos abonné.e.s

Des canapés, dont seuls dépassent par le bas des pieds immenses dans des pompes informes, au moins du 47 fillette, et par le haut la languissante fumée des blondes ou des cigarillos. C'est par cet acte de délation hebdomadaire de sa tribu des Frustrés, qu'éclate dans les années 70 le talent propre de Claire Bretécher, dont on annonce hier la disparition. C'est par les Frustrés, que se fait entendre son impitoyable ironie. Jusqu'alors, à mes yeux d'enfant, elle était noyée dans les talents profus dont déborde Pilote, avant d'être multi-icônisée par Gotlib lors de l'échappée du trio avec Mandryka, qui s'en va fonder L'Echo des Savanes loin de papa Goscinny, inaugurant une improbable psychanalyse en trio publique -et lubrique. "On a fondé...

Il vous reste 74% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.