Jean Mulatier, l'homme aux petits cailloux (2)
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Jean Mulatier, l'homme aux petits cailloux (2)

Ingres, Franquin, Bretécher, Depardieu, et quelques chats...

Réservé à nos abonné.e.s
Jean Mulatier est l'un des plus grands caricaturistes vivant à l’ouest de la Volga. La semaine dernière il nous racontait comment naquirent les Grandes Gueules de Pilote. Cette semaine il évoque avec nous ses dessinateurs préférés.



AK : Comment avez-vous découvert Mort Drucker et toute la bande de Mad Magazine ?

JM : C'est un prof de dessin au lycée qui m'avait dit : « Tu t'intéresses à Spirou, Tintin, Pilote… J'ai lu Pilote, c'est un journal influencé par un magazine américain qui s'appelle Mad. » Je suis allé dans le Quartier latin, j'ai acheté Mad dans un kiosque qui vendait la presse internationale et là j'ai été ébloui par la surprenante maturité de ces caricatures et de cet humour new-yorkais, par les prodigieux pastiches de films, de Lawrence d'Arabie par Mort Drucker, par les couvertures de Norman Mingo, par Jack Davis, Wallace Wood et aussi, dans un st...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.