Les irresponsables
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Les irresponsables

Il a relu l'entretien au Parisien. Il l'a validé. Ce n'est donc pas un "dérapage". Il a peut-être relu "la" phrase un peu vite, dans son contexte de référence à la fameuse phrase de Pompidou souhaitant "arrêter d'emmerder les Français", mais il connaît le jeu médiatique des petits bouts de phrase. Il faut donc partir du postulat que le chef de l'État souhaite que les Français sachent qu'il a "très envie d'emmerder les non-vaccinés jusqu'au bout", et qu'à ses yeux "un irresponsable n'est plus un citoyen". "Très envie". Même en gardant le "emmerder", il aurait pu biffer le "très". Remplacer par "je souhaite", ou "j'assume de", plus présidentiels. Non. "Très envie". Survenant sans transition après ses appels de fin d'année à la bienveillance et à l'indulgence, soit il est atteint d'un variant du syndrome de la Tourette, soit c'est la tonalité qu'il souhaite imprimer à sa campagne.

Pari étrange, à première vue. À en croire les sondages, il semblait rouler en pente douce vers sa réélection. Les sondages peuvent toujours se tromper, ou se retourner, mais il aurait alors été bien temps de prendre un éventuel virage trumpien. Alors ? Est-ce une déclaration de candidature en mode 2022 ? Souhaite-t-il simplement prendre sa place dans le match quotidien des provocs trumpiennes qu'arbitrent les chaînes de divertissement continu, entre les appels à la guerre de Zemmour et les pétages de plombs périodiques de Mélenchon ? A-t-il acté que rien ne serait pire que de ne pas "imprimer", comme Jadot ou Hidalgo ? Je ne vais pas faire semblant de comprendre.

Sur le fond, cette "très envie d'emmerder les non-vaccinés" est peut-être partagée par une partie des vaccinés. Encore que. Le vacciné est naturellement paisible. Il a confiance dans les institutions. Il se conforme aux préconisations sanitaires. Ce qui ne le prémunit pas contre des pulsions vengeresses. De telles pulsions peuvent même éventuellement, peut-être, sait-on jamais, me traverser quand j'ai mal dormi, ou raté le dosage de mon café de matinaute. Mais même ici, dans ma petite niche, je résiste à la tentation de l'écrire. La poignée de sombres crétins qui l'autre jour insultaient le reporter de LCI Paul Larrouturou, je n'ai pas spécialement envie de les "emmerder". Je les plains. Je plains leurs proches. Il me semble plus important de tenter d'en préserver les services d'urgences et de réanimation, et la société dans son ensemble.

Bref, l'insulte de Macron sera peut-être électoralement efficace, je n'en sais rien. Cela n'en prend pas le chemin, à en juger par la réaction de l'Assemblée, qui a dû suspendre une nouvelle fois cette nuit l'examen du pass vaccinal. En elles-mêmes, si on veut bien croire à l'efficacité de cette mesure sanitaire, ces quelques heures de nouveau retard sont criminelles. L'irresponsable, c'est lui.


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.