Le symptôme Pandoora Ducros
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Le symptôme Pandoora Ducros

Réservé à nos abonné.e.s

Ces derniers mois est apparu sur Twitter un compte, sous le nom de Pandoora Grosvenor, multipliant les amabilités à l'égard de plusieurs politiques et journalistes, dont moi-même (" vieille gloire", "oublié seul et aigri", et la meilleure : "cornichon est-allemand confit dans son vinaigre"). Je ne suis toutefois pas la cible principale. Sur le podium, le principal insulté de Pandoora Grosvernor est Robin Andraca, journaliste à CheckNews (et ancien d'ASI). Pour les amateurs, la liste complète des insultes de Pandoora Grosvernor est ici. Je n'y avais accordé aucune attention. Ma toute première règle de survie mentale sur les réseaux sociaux m'impose de considérer comme nul et non avenu ce qui y est posté anonymement. Mais vendredi, ...

Il vous reste 82% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.