Iran : le grand jeu, mais lequel ?
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Iran : le grand jeu, mais lequel ?

Védrine Iran
Partager cet article Commenter
34
34 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Iran : le grand jeu, mais lequel ?

Commentaires préférés des abonnés

Une fois de plus, nous pouvons être émerveillés de la puissance d'analyse de la plupart des journalistes français qui avaient constaté la pression infernale et jupitérienne que Notre Président ( sa Majesté E.M 1er ) a exercé sur Monsieur Trump ( avec(...)

Je croyais que Trump était la marionnette de Poutine ? 

En 2 mois il aura bombardé la Syrie et mis fin aux accords avec l'Iran, au grand dam des Russes. 

Si Trump fait la politique étrangère voulue par des pays tiers, c'est celle d'Israel et (...)


Entre Trump et l'Iran, il ne s'agit pas de simple deal, il s'agit de Netanyahu qui veut la guerre comme d'habitude parce qu'il déteste l'Iran, parce que les sionistes comme lui dont de belliqueux fauteurs de guerre dans tout le Moyen-Orient depuis to(...)

Derniers commentaires

Védrine est bel et bien un comparse. Il y a bien longtemps que celui auquel vous accordez de la "lucidité" n'est plus que la caricature de l'Etat profond français : un ancien rat de cabinet qui se recycle là où son carnet d'adresses le lui permet (ses héritiers ont de beaux jours devant eux, cf. les dernières révélations de Médiapart sur les collusions entre A. Kohler et le groupe MSC). Cf. Rwanda 1994 au cabinet de Mitterrand, Védrine persiste toujours à nier l'évidence de la complicité française. Cf. ses petits businesses de conseil pointés ici dans un autre commentaire, ou ses liaisons dangereusement rémunérées à l'Institut du Bosphore, organisme qui intrigue en France contre toutes les tentatives législatives de réprimer le négationnisme (par ex. celui du génocide arménien). La crédibilité de ses analyses sur le Moyen Orient ou ailleurs est nulle. Votre sidération devant son cynisme m'inquiète : quand avez-vous découvert que l'Etat profond français est perclus de cynisme ? L'émission avec Pinçon-Charlot avait pour moi été très pénible à regarder. Je vous implore de réfléchir à d'autres analystes et géopolitologues crédibles pour vos prochaines émissions. Appelez l'EHESS, le CERI, l'INALCO, invitez des étudiants ou thésards orientalistes, ça n'est pas les connaisseurs du monde persan qui manquent en France où l'école des "Oriental & Central Asian Studies" est excellente, ils seront toujours de meilleur conseil, mais je vous implore d'arrêter avec la Mitterrandie ou la Chiraquie. On est en 2018 ! Nos enfants méritent mieux pour s'informer.

Cité par W.G.Sebald, dans Campo Santo, un extrait du livre de Lord Zuckerman, From Apes to WarlordsDes primates aux seigneurs de la guerre). Lord Zuckerman était conseiller du gouvernement anglais pendant la seconde guerre mondiale.

Dans cet extrait il dit que les forces américaines ont largué en neuf ans sept millions de tonnes de bombes sur le Sud-Vietnam, le Nord-Vietnam, le Laos et le Cambodge-trois fois plus que le tonnage total des bombes larguées sur le sol européen pendant la seconde guerre mondiale.


Quand on aime on ne compte pas.



https://books.google.fr/books?id=2h77DQAAQBAJ&pg=PT81&lpg=PT81&dq=solly+zuckerman+from+apes+to+warlords%2Bcomme+nous+le+savons&source=bl&ots=vxFlzTPJZl&sig=G2ZY3-i0Z7Dw1Qp288IgpfsX2QI&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiilc209fjaAhVCyqQKHRYyAucQ6AEIKDAA#v=onepage&q=solly%20zuckerman%20from%20apes%20to%20warlords%2Bcomme%20nous%20le%20savons&f=false

Notre petit monarque affirme, dans le récent panégyrique dédié à son auguste personne, que Versailles était une ville "où la République s'était retranchée quand elle était menacée", et que la faiblesse de notre démocratie était "le nihilisme et l'affaissement moral post-moderne", mais pouvait être régénérée par l'éthique du militaire : "au fond, il n'y a plus d'aventure importante parce qu'on ne risque plus notre vie ".

Marrant, non ?

Je ne doute pas que Macron invitera le despote-satire Trump en son château (de Versailles) et saura virilement le rappeler à la raison.

Complotistons un peu : tout ceci sent le pétrole à plein nez.

Le 14 avril dans Envoyé spécial: Facebook est au coeur du scandale Cambridge Analytica.  

Il était clairement démontré comment ils ont favorisé l'élection de Trump.

On nous a longtemps dit que Trump avait été élu grâce aux agissements de Moscou., car il était favorable à Poutine. On voit maintenant clairement que ce n'est pas le cas.


Alors qui, quel régime, a utilisé facebook et Cambridge Analytica pour faire élire Trump?


Je viens d'apprendre que Notre Président ( que Dieu Le garde ) va recevoir le Prix Charlemagne.

Je propose que Notre Président :

1) soit désigné Prix Nobel de la Paix et Prix Nobel de Chimie 

2) soit  appelé à l'Académie Française

3) reçoive le Boudin Sacré, directement, des mains du Grand Babu lors des Fêtes du Mastarapion,

4) soit nommé Chevalier d'Or du Tastevin

5 ) soit élu Monsieur Univers

6 ) soit nommé Chevalier Compagnon de l'Ordre de la Jarretière ( et de la gaine Scandale ) 

7) élu par acclamation Grand Prix de l'Eurovision ( dans la catégorie des ténors légers  et des basses nobles ) 

8) soit béatifié ( par un ecclésiastique non pédophile )

Après le Panthéon , je prie pour  qu'il me réserve une place au Paradis.

C'était fascinant, hier soir, dès la fin de l'intervention de Trumpf, d'observer comment se décalaient subrepticement les commentaires pour qu'on comprenne, in fine, qu'entre commercer avec les USA et commercer avec l'Iran... ben... yaurait pas photo, ma bonne dame, même si c'est bien dommage (et pas très glorieux). 


Même pas besoin que les politiques se déculottent (ouf, Macron pourra continuer à faire du théâtre), les multinationales ont déjà choisi. Quel dommage, tout ce beau pétrole pas cher...

L'accord que trump vient de dénoncer est un véritable déni de souveraineté à l'égard de l'Iran. L'impérialisme occidental est un véritable danger mondial

Le Grand Jeu c’est expliqué sur http://www.chroniquesdugrandjeu.com depuis quelques temps déjà... mais il n’est jamais trop tard pour se renseigner.

La France , l'Allemagne, le Royaume-Uni vont-ils se comporter en toutous de Trump car :

-Concrètement, Donald Trump a choisi l'option la plus radicale: toutes les sanctions levées en contrepartie de l'engagement pris par la République islamique de ne pas se doter de l'arme nucléaire sont rétablies. "Immédiatement" pour les nouveaux contrats, et d'ici le 6 août ou le 4 novembre pour les entreprises, y compris étrangères, déjà présentes en Iran, qui ont donc trois à six mois pour en "sortir" avant d'être frappées par les mesures punitives leur barrant l'accès aux marchés américains. (Le Monde du 09/05/2018)


De quel droit (international ?) les Etats-Unis dictent leur loi aux autres signataires de l'Accord.


J'espère que la Russie ou la Chine n'imposeront pas à la France,  à l'Allemagne ou au Royaume-Uni  de rester en Iran. Sinon sanctions de la part de la Russie et de la Chine si ces pays obéissent à Trump.

" Imaginer, donc. Imaginer, pour tourner la menace des sanctions américaines, un commerce international qui ne soit pas en dollars. 


Imaginer la fin de l'Alliance atlantique.  Imaginer le grand retournement d'alliance, des négociations avec la Chine. Imaginer l'inimaginable, le plus gros surgissement d'inimaginable depuis la chute du Mur de Berlin. 


Mais qui va avoir l'imagination suffisante, alors que "les Européens, on sent bien que la géopolitique, ça les embête" (Védrine, encore) ? "


Je dirais même mieux : mais qui va avoir le courage suffisant ?


On comprend la réussite professionnelle de Vedrine :  son discours c'est en permanence une chose et son contraire. En quelque sorte quelque soit le sujet il y a du pour et du contre. Un jugement que certains jugent par conséquent équilibré. Sauf qu'on n' y voit peu la nature des dispositions qu´il serait utile de prendre. Ça explique également son succès auprès des médias mainstream. Sinon il pense quoi des gros salaires et des CA divers et variés ( http://www.politique.net/2013110502-hubert-vedrine-consultant-de-luxe.htm ) 

Je croyais que Trump était la marionnette de Poutine ? 

En 2 mois il aura bombardé la Syrie et mis fin aux accords avec l'Iran, au grand dam des Russes. 

Si Trump fait la politique étrangère voulue par des pays tiers, c'est celle d'Israel et de l'Arabie Saoudite. 

Et au même moment, on a appris dans the Observer et the New Yorker que des barbouses Israeliens avait tout fait pour décrédibiliser les négociateurs de ces accords sous Obama. Niveau ingérence, Israel est 2 crans au dessus des Russes, mais visiblement, ça intéresse beaucoup moins nos médias et nos politiques que la Russie.


Entre Trump et l'Iran, il ne s'agit pas de simple deal, il s'agit de Netanyahu qui veut la guerre comme d'habitude parce qu'il déteste l'Iran, parce que les sionistes comme lui dont de belliqueux fauteurs de guerre dans tout le Moyen-Orient depuis toujours, et aussi parce qu'à titre personnel ça arrangerait bien ses affaires pour échapper à la justice. Déjà, dès que trump a annoncé la bonne nouvelle, il s'est empressé de tirer des missiles sur Damas en visant les Iraniens, histoire de bien montrer qu'il va se lancer dans un nouveau génocide. Bref, Netanyahu est bien le président des États-Unis et, dans cette histoire avec l'Iran, il faut s'attendre au pire.


Une fois de plus, nous pouvons être émerveillés de la puissance d'analyse de la plupart des journalistes français qui avaient constaté la pression infernale et jupitérienne que Notre Président ( sa Majesté E.M 1er ) a exercé sur Monsieur Trump ( avec le succès que l'on sait ), et nos liens indéfectibles avec Notre Grand Ami Américain.

D'abord concernant la Corée, il semble étonnant que l'on ne pense pas d’abord au rôle de la Chine. Un rôle primordial à tous les niveaux, y compris pour ce qui est du développement rapide de l'arme nucléaire Nord-coréenne


Pour le reste, cette vidéo en dit long : Noam Chomsky

pour leur extorquer au mieux un accord plus contraignant pour eux


Et au pire il y aura quoi ? Au passage, je me demande bien ce qui peut être "plus contraignant" pour eux, vu  que les iraniens avaient cédé sur tout en 2015. Pour Trump et Netanyaou, aucun accord ne sera jamais assez contraignant, ils veulent juste raviver les tentions pour gagner un avantage politique domestique. Plus les gens auront peur, plus ils voteront pour l'extrême droite.


Rangez donc vos explications complotistes au fond du tirroir d'où elles n'auraient jamais dû sortir.



Védrine : Il y a un Etat profond américain qui ne veut pas que l'Iran, modernisé, réformé, revienne dans le jeu. 

A quel Iran fait-il référence !? Où décèle-t-il la moindre volonté de réforme, le plus petit signe de modernité, dans ce pays soumis aux mollahs ?


L'actuel président de la Corée du Sud est au pouvoir depuis 1 an tout juste. 


Est-il complètement inenvisageable de penser qu'il est pour quelque chose dans le rapprochement actuel des 2 Corées sachant par ailleurs qu'il a été lui-même la cheville ouvrière d'une rencontre au sommet entre les 2 dirigeants Sud et Nord Coréens en 2007  ? ( en tant que conseiller du président Sud Corén à l'époque) 



 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.