Dits et non dits du supra-monde
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Dits et non dits du supra-monde

Réservé à nos abonné.e.s

Gaités du supra-monde. Hier matin, alors que l'on venait d'apprendre que Jean-Paul Delevoye détenait en réalité ("de bonne foi") treize mandats, un éditorialiste écharpé de rouge de BFM assurait que ledit Delevoye serait néanmoins sauvé pour une raison simple : parce que Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, avait demandé "son scalp".


Delevoye ayant démissionné quelques heures plus tard, un éditorialiste (sans écharpe), l'expliquait ainsi hier soir sur France 5 :

Il vous reste 74% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.