Une corruption de bonne foi
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Une corruption de bonne foi

Réservé à nos abonné.e.s

Il faut lire le récit, par deux étudiants en journalisme, de leur arrestation par la police, à Lille, et de leur garde à vue, pour la seule raison qu'ils faisaient leur (futur) métier en filmant et photographiant le maintien de l'ordre, lors d'une manifestation de protestation contre la réforme des retraites. Ils ont été emmenés au poste, avec force "fils de pute" et "si tu bouges je te casse l'épaule". Après avoir subi des sermons policiers sur les abus de pouvoir de la presse, ils ont été relâchés avec, pour l'un des deux, un simple rappel à la loi, ce qui signifie que la police n'a rien retenu contre lui.

Il vous reste 83% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.