Bâillons : la troublante offensive du "ferme ta gueule"
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Bâillons : la troublante offensive du "ferme ta gueule"

Réservé à nos abonné.e.s

Ce jour-là, 10 novembre 2021, notre confrère Grégoire Souchay couvre pour le site Reporterre une action anti-OGM de "faucheurs volontaires" dans l'Aveyron. Sept sacs de semences du semencier RAGT, d'une tonne chacun, sont éventrés, et leur contenu répandu à terre. Sur demande des gendarmes présents, Souchay montre sa carte de presse. Quelques semaines plus tard, il est convoqué. Il aurait, selon la gendarmerie, "frauduleusement soustrait des sacs contenant des semences de colza" et "volontairement dégradé ou détérioré plusieurs sacs de semence". C'est le seul journaliste présent sur place à être ainsi assimilé par le parquet de Rodez aux activistes dont il couvre l'action. Également présent lors de cette action, Mediapart n'e...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.