le choeur tragique des antigones
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

le choeur tragique des antigones

Réservé à nos abonné.e.s
Elles s'appellent les Antigones, elles sont anti-Femen. Le 25 mai dernier, ces jeunes femmes en blanc allèrent manifester devant le local parisien des féministes ukrainiennes. Puis elles postèrent sur leur site

une vidéo, dans laquelle elles exprimèrent leur position. Qu'est-ce qui se cache exactement derrière le nom et le costume blanc des Antigones ? Tentative de réponse.


Des jeunes femmes en blanc, donc, contre des jeunes femmes aux seins nus dont il fut question par ici, par là et encore par là. Les autres, les Antigones, qui sont-elles ? D'abord, il y a celle qui se fait appeler Iseul et qui a joué pendant deux mois les infiltrées au sein des Femen avant de révéler son appartenance aux Antigones. Elle a raconté son "aventure" à Valeurs actuelles : « Se définissant comme "une catholique normale", rentrée dans le mouvement précis&eacu...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.