Femen : Amina Sboui reconnait avoir inventé une agression
Brève

Femen : Amina Sboui reconnait avoir inventé une agression

Elle reconnait avoir inventé son agression par des salafistes.

Dans une lettre publiée par Libération, l'ex-Femen tunisienne Amina Sboui avoue qu'elle a inventé son agression par des salafistes, en juillet, à Paris, et parle d'un "appel au secours".

Le 6 juillet dernier, elle avait posté un message sur Facebook dans lequel elle expliquait avoir été agressée par des salafistes dans le métro, place Clichy, qui l'aurait insultée et rasé ses sourcils. L’information est reprise par les médias, (mais le plus souvent avec du conditionnel), comme dans dans Libé, Le Monde ou encore 20 minutes.

Capture de son message Facebook dans lequel elle affirmait avoir été agressée :

 

Mais très vite les policiers ont des doutes : Amina est mise en garde à vue pour dénonciation mensongère, nous l'évoquions ici. Elle risque pour cela six mois de prison et 7500 euros d’amende. "Quand j’ai posté ce message (sur Facebook, ndlr), j’ai oublié comme une conne que j’étais Amina Sboui, dit-elle à Libé. "Pour moi, c’était un appel au secours pour mes amis, mes proches, ce n’était pas adressé à la presse ou à la police. Le problème, c’est qu’il y a plein de journalistes qui me suivent, qui ont commencé à m’appeler, à écrire dessus. Je ne pouvais plus dire que c’était un mensonge." "Depuis mon exil en France, mes difficultés se sont accentuées. Tout en étant très entourée, j’ai fait l’expérience de la précarité et de la solitude, alors que je dois préparer mon avenir", dit-elle dans sa lettre. Elle ajoute : "Par ce mensonge, je suis consciente que je jette le discrédit sur la parole de victimes de violences sexistes et des intégrismes, quels qu’ils soient".

Elle a rendez-vous devant le juge le 8 octobre. Par ailleurs, elle doit également comparaître devant le tribunal correctionnel "pour violences en état d’ébriété" à la suite d’une rixe survenue place de la Bastille, en août avec un couple, dont une femme voilée. Selon les policiers, c'est Amina qui a agressé le couple, elle assure de son côté que ce sont elle et ses amis qui ont été agressés.

Retrouvez notre article sur Amina Sboui lorsqu'elle quittait les Femen, et notre dossier sur les Femen.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.