La falaise fiscale d'Obama, ou...
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

La falaise fiscale d'Obama, ou...

... nous étions au bord du gouffre mais nous avons fait un grand pas en avant

Réservé à nos abonné.e.s
Qu'est-ce qui relie la crise économique menaçant les USA à partir du 1er janvier 2013, Bip-Bip et le Coyote, les ouesternes de John Ford et les voitures décapotables lancées à vive allure ? C'est la falaise. La vertigineuse falaise… Accrochez-vous !

Depuis quelques mois et plus particulièrement depuis ces dernières semaines on peut voir, dans la presse amerlocaine, des dessins d'humour centrés autour de la notion de Fiscal Cliff :


Avec toujours - ou presque - Obama, l'éléphant républicain et l'âne démocrate (voir cette précédente chronique à ces animaux consacrée), et l'Oncle Sam (voir cette autre chronique à lui consacrée). Quand ces éléments sont absents, ils sont remplacés par un personnage anonyme au bord d'une falaise. Et le sol est presque toujours tapissé avec un billet de banque :


Oui, bon hoquet-d'accord, mais ça veut dire quoi, Fiscal Cliff...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.