Jacques Tardi, raconté au ministère français de la Culture
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Jacques Tardi, raconté au ministère français de la Culture

(ou pourquoi le dessinateur a refusé la Légion d'honneur)

Réservé à nos abonné.e.s
Le dessinateur Jacques Tardi a refusé la Légion d'honneur, que lui avait attribuée le Ministère de la Culture le 1er janvier. Il est probable que les fonctionnaires du ministère à l'origine de cette brillante idée ne connaissent qu'imparfaitement l'oeuvre de Tardi. Rattrapage.


Jacques Tardi vient, lit-on ici et et encore ailleurs dans la presse, de refuser « avec la plus grande fermeté » la Légion d'honneur qui lui a été attribuée ce 1er janvier 2013 sans qu'il en fasse la moindre demande.

« Je ne veux pas de cette Légion d'honneur, a-t-il déclaré à @si, je n'ai aucune idée de la façon dont mon nom est arrivé sur la liste, je suis en pétard parce qu'on vous la file d'office, sans vous demander votre avis, c'est une façon de vous priver un peu de votre liberté, de vous lier à eux, mais hors de question, cette liberté je la garde, ce n'est pas une histoire de droite ou ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.