Des hommes inquiets
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Des hommes inquiets

Réservé à nos abonné.e.s
Marc Trévidic, vice-président du TGI de Lille et ex-juge d'instruction au Pôle anti-terroriste de Paris, affirmait dimanche dernier dans Les Échos que « d'autres attentats sont à prévoir ».

Capture d'écran sur le site des Échos
Photo © Martin Bureau



Cette photo ainsi cadrée (il en existe une autre version plus large), peut faire penser au très célèbre autoportrait que Nicolas Poussin réalisa en 1650…



… dont nous parlerons après en avoir évoqué un autre qui lui est intimement lié et qui fut réalisé l'année précédente :



Pourquoi Poussin a-t-il soudainement peinturluré son auguste bobine alors qu'il passa sa vie à peindre des paysages inventés et des personnages en plan large, évitant soigneusement les portraits ? Parce qu'il s'est piégé lui-m&ecir...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.