Cézanne, le cinéma, et moi
De Rembrandt à Tarzan
De Rembrandt à Tarzan
chronique

Cézanne, le cinéma, et moi

Réservé à nos abonné.e.s
Cézanne et moi est une bobine signée Danièle Thompson sortie cette semaine qui évoque l'amitié puis la brouille entre Paul Cézanne et Émile Zola. Avec Guillaume Gallienne dans le rôle du peintre provençal, et Guillaume Canet dans celui de l'écrivain parisien.



La bande-annonce nous présente une collection de cartes postales agrémentée d'un mensonge historique flagrant : jamais Cézanne n'a accusé Zola de l'avoir dépeint dans L'Oeuvre, roman décrivant un peintre génial mais raté qui finira par se suicider. Que vaut ce film, entièrement construit sur un tel mensonge ? Qu'en pense la presse ?

Le Figaro évoque un film « bourré d'images d'Épinal ».

Télérama
et L'Express notent une « réalisation décorative », un film «trop repassé, trop sage, avec des boutons bien cousus et de l'herbe bien verte ».

L'Obs
et La Croix relèvent (ils ne son...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.