Carla Hebdo, dans vos kiosques chaque semaine
Plateau télé
Plateau télé
chronique

Carla Hebdo, dans vos kiosques chaque semaine

Offensive automnale de l'hyper-dame. Voici pourquoi.

Réservé à nos abonné.e.s
"Hyper-président cherche hyper-dame pour occuper un espace médiatique encore vierge". Si Nicolas Sarkozy avait publié cette annonce matrimoniale, il est certain que Carla Bruni y aurait répondu favorablement. De semaine en semaine, l'hyperactivité médiatique de la première dame de France se confirme. Elle est partout.

Mais que cache cette surexposition médiatique ?
Bruni à la Une
Bruni dans la presse
Bruni dans Gala
47
47 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Carla Hebdo, dans vos kiosques chaque semaine

"Hyper-président cherche hyper-dame pour occuper un espace médiatique encore vierge". Si Nicolas Sarkozy avait publié cette annonce matrimoniale, il est certain que Carla Bruni y aurait répondu favorablement. De semaine en semaine, l'hyperactivité médiatique de la première dame de France se confirme. Elle est partout.

Mais que cache cette surexposition médiatique ?

Derniers commentaires

Vous avez vu ça ?
C'est "Carla Noël" à Bondy, comme si de rien était... :

http://yahoo.bondyblog.fr/news/200911270001/carla-sarkozy-l-opinion-publique-moi-je-m-en-balance
J'avais vu qu'elle faisait la une de beaucoup de magazines, nos amis publicitaires ayant l'amabilité de coller leurs affiches à tous les coins des rues parisiennes. Votre chronique m'a permis d'avoir une synthèse du contenu. Bien content de ne pas les avoir lus.

Sinon, je trouve que votre article a été classé un peu vite dans le dossier lié à la sortie de l'album de Mme Bruni-S, vu qu'il n'en est pas question ici. j'ai du être archiviste dans une autre vie

TMF, qui se réveille un peu tard pour les devinettes....
Eviter ces journaux ou ces émissions n'est pas bien difficile. En outre, le concept première dame" n'existe pas en France.Et puis ,regardez la :elle a conservé ses reflexes de top model,sourit à l'objectif qu'elle déniche et assume son rôle décoratif....Pas sûr que le peuple soit bluffé!Elle est si peu représentative !Tout chez elle sent le faux,ses airs de sainte nitouche,sa voix,son ton ,ses sourires permanents.Bref...
il reste tout de même un mystère sarkozy non ??
comment ce gars là, ridiculement insiginfiant et qui ne se remarque que parce qu'il a multiplié les tics et les tocs pour exister, a t il réussi à faire passer celle qui mettait la coucherie avec mecs friqués au fronton de la libération de la femme pour une présentatrice télé des années 50 qui nous faisait la démonstration de préparation de petits gâteaux de noël ; ou une de ces femmes qui demandaient à monmari pour qui elles devaient voter, une de ces femmes qui mettent les pantoufles (ce mot est-il toujours dans le dico ??) à monzépoux le soir quand il rentre et racontaient les exploits scolaires du petit dernier pendant le diner juste avant de faire la vaisselle ???

enfin perso, le fait qu'elle ne chante plus (sauf chez drûcker ce qui ne gêne en rien mon dimanche) et pour cela rendons grâce à sonzépoux, est pain béni pour moi ; chanter sans voix et surtout aussi faux est un autre exploit de cette femme complètement retouchée que je ne m'étais jamais vraiment expliqué....

le contrat de travail passé entre NS et CBS qui se terminera en 2012 ne peut pas tout expliquer ?? ou alors.......

ça fait déjà deux énigmes.... à vous de trouver les indices sherlock.....
nb : je suis épatée par votre capacité sans limite à vous farcir cette presse, votre patron doit avoir un pouvoir de persuasion égal à celui de NS sur CBS ??? :)
perso j'ai arrêté de fréquenter les salles d'attente, je ne peux supporter deux difficultés en même temps : les frimas de l'hiver et la lecture de Gala, c'était trop...
(alors comme ça vous êtes parisien-ne des beaux quartiers ???? l'étau se resserre :))
Elle est "populaire" ?!!! Ah non, je peux vous dire qu'elle ne l'est pas, pour ce que j'entends autour de moi !
Son influence ? Bien sûr qu'elle en a une, mais elle est insidieuse & rampante avant tout. Oui, surtout les "placements" dont elle s'occupe, qu'elle ne vienne pas dire le contraire...
Et quand elle dit & répète "je ne m'occupe pas de politique, je n'y connais rien", elle ferait mieux de tourner sa langue sept fois dans sa bouche, voire de se taire carrément. Le genre de déclaration qui fait des ravages, la potiche porte-sac-à-main, le faire-valoir de sonépoux, la femme objet dans toute sa splendeur, qui n'a rien à dire à par faire parler d'elle, et des poses & des mines (la cérémonie du 11 novembre ça la fait marrer, et que je te souris et que je te rigole, et que je te sussure dans l'oreille de chéri, etc. mais qu'est-ce qu'elle fait là ?!), qui n'y connaît effectivement rien, "tout ça c'est très loin de moi vous savez...", qui vit sur une autre planète, qui n'a conscience de rien... Ah si ! les pauvres des ZEP, faut s'en préoccuper avec strass & paillettes, sous le patronnage de Lancôme c'est mieux, maintenant que j'ai ma fondation à mon nom qui fait dans la bienfaisance parce que qu'est-ce que je m'emmerderais autrement, je m'ennuie moi en première-dame-de-France que voulez-vous, faut que je me rende utile, hein, surtout avec bénéfice pour redorer l'image en dérive de monmâri...
Je ne lis pas cette presse pourtant on la voit partout, je vous le confirme !
Excellent article ! À ce compte là, vive le travail dominical !

Mais prenez garde, Sherlock, à ce que les magazines people ne deviennent vos romans de chevalerie, ou vous pourriez, comme Don Quichotte, bien finir par perdre la raison et voir fleurir sur les champs d'éoliennes des armées de nains bourrés de tics...
Arg !!! J'ai fait un cauchemard , je vais me réveillé !!
L'autrichienne , euh pardon , l'italienne sur @si !!!!!
Ouf ce n'est que Sherlok Holmes !! Je peux me rendormir .
Bon sinon , en guitare je préfère quand même Mike Stern ,
Sylvain Luc , John Mc Laughlin , Steve Hackett , Scott Henderson ,
Larry Carlton , Georges Benson , ect.... ect... à Carla (celle qui commence
la méthode Dady l'équivalent de la bibliothèque rose en musique) et qui
n'a qu'une demi corde vocale comme charlotte Gainsbourg !
Bon dimanche à tous .

PS Et Bling Bling il joue quoi du Triangle ??? ah oui c'est ca un Triangle
ca fait Bling !
Conseiller à Carla de prendre un peu de "Chant"...
Cela ne pouvait être que du "20 minutes" dans le texte...
(A moins que Nicolas ne désirât vraiment que Carla fisse quelques progrès en vocalises...)
Bon Dimanche sous vos applaudissements ! Perso je suis fan de Michelle Obama. Le parcours de Carlita est l'exact contraire de son "homologue" et ça me gene quand on les met sur un même plan. (voir la une de Paris Match lors de la visite américaine en Europe)
Michelle Obama est le produit de la pure méritocratie : enfant des quartiers pauvres de Chicago, femme, noire, elle a fait des études contre l'avis de tous pour se hisser à la force du poignet sur l'échelle sociale. Une fois arrivée, elle décide de travailler dans le public par conviction, laissant le confort du privé qui lui tendait enfin les bras. Sans oublié qu"elle a pécho un sacré beau gosse, en a fait le père de ses enfants et le président de usa !
Carla, elle, est la fine fleur de l'élite intellectuelle, industrielle et financière européenne. Elle a choisit de faire quoi de sa vie ? Top model puis tripatouilleuse de guitare. Pour se pécho enfin un nain de jardin plein de pouvoir à l"élégance d'un dealer de shit. (pardon pour les dealers de shit, il n'est que votre pale imitation!)
Alors Carla m'énerve depuis Disneyland, qu"elle kiffe dans son palais (le notre en l'occurrence) mais quand elle en sortira elle ne sera plus rien, que l'écho de ces unes de magasines dont personne ne se souvient, sauf peur être les névrosés fanatiques.
Michelle a lu Voltaire : elle cultive son jardin (bio) ! et je pourrais parier que les racines qui s''y développent vont garder son empreinte et tracent déjà une voie pour les générations suivantes.
ah vieux continent adoré, combien de temps encore protégeras tu les rejetons, maigres et pales, des fins de races du xxe s au lieu de donner sa chance aux éblouissants bâtards de nos républiques mondialisées ?
Dans cette article de l’Express :
Secrets de cour à l’Elysée

Je fais un[s]e copilation[/s] un florilège des phrases entre guillemets.

Á propos de Carla :

‘‘Est-ce à cause de son épouse ? Toujours est-il qu’il n’aime plus ses électeurs’’
Un dirigeant du parti majoritaire.

‘‘C’est vrai qu’elle lui a fait découvrir que l’on s’amuse plus avec un intellectuel de gauche qu’avec un élu UMP !’’
Un ami du Président.

‘‘Elle en a sans doute beaucoup plus que moi!’’
Henri Guaino conseiller spécial du chef de l’État, interrogé sur son influence, le 19 octobre, à Canal +,

‘‘Nicolas est subjugué par une femme mannequin, plus riche que lui, mondialement connue et qui constitue une prise de guerre, puisqu’elle vient de la gauche’’
Un responsable de l’UMP.

‘‘A l’aller, c’est la première fois que, lors d’un long voyage, il ne nous invite pas à venir le rejoindre pour le déjeuner. Il est resté tout le vol avec Carla. Deux de ses conseillers l’ont simplement dérangé un quart d’heure.’’
Un membre de la délégation officielle, lorsque Nicolas Sarkozy s’est rendu à New York, pour la session annuelle des Nations unies.


Compilation pour le fun :

‘‘Le président de la Ve République est victime du phénomène de cour, un sentiment d’omnipotence qui vient de l’isolement du poste de dirigeant le plus puissant du monde démocratique.’’
The Times, au lendemain de l’annonce du retrait de Jean Sarkozy candidat à la présidence de l’Epad

‘‘L’esprit de cour est un danger pour la démocratie. Quand on est proche du pouvoir – c’est quelque chose que j’ai dit très tôt à mes enfants – on a plus de devoirs que les autres.’’
Dominique de Villepin le 26 octobre.

‘‘Il y a deux sujets qu’on s’interdit d’évoquer avec lui : la famille et les Hauts-de-Seine. Alors, là, vous imaginez !’’
Un proche du chef de l’État.

‘‘À l’Élysée, personne ne lui dit plus la vérité, sauf quelques très rares conseillers, dans les domaines de leur compétence’’
Un autre fidèle

‘‘Ne lâchez pas, battez-vous jusqu’au bout. À travers Jean, c’est moi qui suis visé. S’il recule, c’est moi qui paye.’’
Le Président, à propos de ministres qui jugeaient l’attitude du fils et du père ‘‘indéfendables’’

‘‘Merci, Benoist, pour hier.’’
Nicolas Sarkozy, à l’issue du Conseil des ministres, au secrétaire d’État au Logement, Benoist Apparu, qui, à l’Assemblée, a répondu aux attaques de l’opposition.

‘‘Les ministres ne sont que des marionnettes’’
François Baroin , député (UMP) de l’Aube.

‘‘C’est comme ça que le fascisme arrive dans un pays : quand on s’attaque à quelqu’un à cause de son nom.’’
Yves Jégo, député de Seine-et-Marne.

« Ils se rêvent tous en saint Jean et se demandent en permanence : ‘‘Suis-je le ministre le plus aimé du Seigneur ?’’ »
Un conseiller élyséen.

‘‘Lorsqu’on se rapproche trop, le président se lasse assez vite’’
Un ministre qui se veut lucide.

‘‘Cela fait très longtemps qu’il soigne ses liens avec le chef de l’Etat, auquel il a envoyé plusieurs lettres’’
Un fidèle de Nicolas Sarkozy, à propos de Frédéric Mitterrand.

‘‘Tiens, ce n’est pas toi qui vas te faire engueuler, aujourd’hui’’
Quelques voix discordantes parvenant à se faire entendre, au risque de la réprimande immédiate.

‘‘En petit comité, on arrive tout de même à discuter’’
…un député UMP.

‘‘Nicolas Sarkozy n’accepte pas la critique sur quelques moments héroïques, ceux qu’il considère comme des faits d’armes établis de son épopée, par exemple la Géorgie’’
…nuance un autre.

‘‘Je choisis les sujets en fonction de son humeur’’
…complète un troisième.
Bon ben d'accord faut qu'elle se taise en politique, dans la sphère publique, mais en privé, peut-être qu'elle le manipule sonmari ? De toutes façons, Madame monmari et Monsieur sonmari fréquentent les plus riches, où est la différence entre la droite et la gauche ?

En se mariant, à mon avis ils se sont plantés tous les deux, quant à leurs objectifs respectifs. J'espère qu'ils s'éclatent au lit, c'est tout ce qui leur reste. :o)
Sherlock, ou comment se faire prendre quand même par la com' : il appelle la femme du président "première dame", faisant bien poliment où on lui dit de faire, comme n'importe quel porte-stylo de Gala ou Elle.
Comme quoi on ne sort pas indemne de ce genre de fréquentations.
Cette chronique fait tout-à-fait écho à la réflexion que je m'étais faite en passant devant les affichettes de mon marchand de journaux : "Mais elle est partout ! A croire que c'est une offensive calculée ! Elle sort un nouveau disque ou quoi ?".

Et en la lisant, il m'est venu une autre réflexion, au sujet de notre Hongrois National.

Si Carla ne ment pas pour la "bonne cause", et qu'elle n'ait pas d'influence sur son mari (Ce que je trouve possible car elle a régressé entre le temps où elle était mannequin et n'avait pas la langue dans sa poche, et maintenant où elle parle et se comporte comme une petite fille), alors il y a peut-être une autre explication au placement de ses amis dans des postes étonnants.

C'est tout simplement la proximité. Sarko se met à fréquenter les amis de sa femme, naturellement, et parle avec eux, et a l'occasion de les côtoyer et à leur parler. Et il leur propose les postes qui se libèrent comme il le ferait pour ses amis politiques. Et eux accepteraient autant par respect pour Carla que par ambition éventuelle.

Je pense que de toutes façons, la proximité est un des moteurs d'Imperator, mais pas de la façon dont il fait sa pub, évidemment. Il arrange avant tout ceux qui lui sont proches, dont il comprend les problèmes, Par exemple ces malheureux riches qui lui prètent leur yacht et qui ont besoin du bouclier fiscal parce que l'Etat leur prend tout. La circonstance qu'il leur reste infiniment plus après impôt que le pékin moyen qui paye 10% de tout ce qu'il perçoit à l'impôt sur le revenu, ne lui vient pas à l'esprit.
C'est la proximité avec les Neuilléens et avec les "amis" de l'UMP, qui leur fait comprendre leurs problèmes d'argent, tandis que sa secrétaire et sa femme de ménage n'ont qu'à travailler plus pour gagner plus.
De toutes façons, elles sont fonctionnaires et ne foutent rien de leurs dix doigts, tout le monde sait cela.
Le fait que le courrier soit tapé et le bureau et les rues propres est un simple effet de sa supériorité inégalable.

Bon j'arrête, sinon je vais m'énerver.....
M’éjectant de mon fauteuil d’aventurier, je pris la résolution de rencontrer Carla. Pour ce faire, rien n’est plus simple, me ferait-on remarquer. Mais je ne pouvais me contenter des magazines, de la télévision ou du web : ils n’en offrent que des images reproduites qui ne rendent pas perceptible l’aura de Carla. Il fallait que je sache si elle était LA modernité. La modernité avait été si convoitée par les grands créateurs qu’il fallait que moi aussi, je sois touché par elle, pour réveiller mon supposé génie. J’essayai de revivre l’expérience de Baudelaire sur la modernité, la croiser, l’espace d’un instant, entre l’éternel et le transitoire. En me frayant un passage dans la foule anonyme et urbaine, slalomant héroïquement entre les couvertures figurant Carla que plusieurs portaient sous le bras, mon vœu fut exaucé par un hasard des plus improbables : elle était là, à quelques pas. Elle s’apprêtait à monter dans une limousine. En me voyant surpris, elle me gratifia d’un grand sourire, claqua la porte et partit. Ce fut tout. Mais je ne fus pas touché par la grâce que j’avais escomptée. Soudain, je sentis une main se poser sur mon épaule : « Elle n’est pas la modernité » me souffla-t-on. J’eus à peine le temps de me retourner pour entrapercevoir qui avait bien pu me glisser ce propos, qu’elle avait déjà disparu parmi les passants. Je crois que j’avais raté de peu la modernité, la vraie. La modernité poétique ne peut être instrumentalisée par la politique.
Selon un député UMP (anonyme) cité dans cette chronique, Carla Bruni constitue "une prise de guerre, puisqu'elle vient de la gauche".
Primo, comment oser affirmer que cette fille de grands bourgeois pétant dans la soie, fascinée par le pouvoir et les richesses, a un rapport quelconque avec une gauche authentique et sincère ?
Secundo, quel débile machiste peut encore considérer une femme comme un objet qu'on s'approprie, une capture, le butin d'une victoire sur l'ennemi ?
L'enlèvement des Sabines, c'était il y a deux millénaires, Ducon !
Vive le Sherlock du dimanche !

Cependant, combien de temps est-ce que vous allez tenir le coup ? A lire des magazines de ce genre la, je ne donne pas cher de votre santé mentale !
"Je n'ai aucune influence politique sur mon mari. Heureusement, sinon ce serait l'enfer !".

Euh… C'est déjà l'enfer…

Autrement, comment peut-on qualifier de femme de "gauche" une personne qui a une conscience politique
digne d'un petit pois ("s'intéressait aux élections présidentielles mais comme certains s'intéressent aux matchs de foot") ?

Ici, on retrouve les qualifications classiques danlémédias pour une épouse d'homme de pouvoir : soit elle est gentille et vaque à ses affaires de Tupperware (l'action humanitaire), soit c'est une vile intrigante (voir la photo du Point) qui influe sur le trop mimi homme de pouvoir qu'il est tout faible.

Bon, dans le cas présent, pendant ce temps-là, nous on se fade les deux.
Je dois bien l'avouer, ce tapage médiatique m'avait complètement échappé. La raison en est que, lorsque j'entre chez un marchand de journaux, je vais tout droit au rayon "informatique". Le jour où Carla Sarkozy se transformera en "nerd" je m'inquéterai. ;) Je lui laisse les autres magazines. Franchement, elle a autant d'importance à mes yeux que mes vieilles chaussettes trouées.
Les lecteurs et lectrices (également électeurs et électrices), de Gala « boivent du petit lait » à la lecture hebdomadaire de ces infos :
Gala : des [DIX]AMANTS aux DIAMANTS
" j'ai un âge, assez raisonnable, qui m'a permis de ne plus être sous influence" !
http://www.wat.tv/video/sarkozy-ai-passe-age-etre-1t869_1ezx5_.html


Il l'a dit ! j'avais trouvé ce ton peu sympa envers Carlita !
Gala, Match, Elle: vous avez eu bien du mérite à lire ces magazines ;)

C'est vrai qu'on la voit partout, elle essaie de cacher les mauvais scores de son époux à mi-mandat.
Mais vous vous êtes peut-être laissé abuser : "Il y a deux Carla Bruni, l’une imaginaire, dont la vie est relatée par certains, l’autre réelle, qui est moi et qui porte un regard amusé, parfois étonné, sur la première", affirme-t-elle.

(lu dans un compte-rendu d'un quotidien, mais pas dans le magazine Elle)
Citation de Carla à Michel :
« Même quand c’est en anglais, il aime ça ! »

Il doit se trouver bien petit, le MarideCarla qui ne parle que le français, devant une experte en langue !
"..les femmes n'ont pas de pouvoir dans la sphère publique sauf à passer par l'influence sur l'homme qui leur permet d'exister, et ça revient à dire que l'homme est un être faible et à la merci de sa compagne."

" Le fait est que l'accouplement Sarko-Bruni a raté son objectif de rayonnement planétaire ..."


Merci Mebahel , merci Jane .
Le bouc émissaire est trouvé , - ministres , conseillers , copains , complices et le martyre lui-même , pourront continuer leurs carrières franco-françaises lorsque l'on guillotinera madame de maintenant .

A Sherlock , mes hommages .
( tiens , quelle est l'étymologie de " hommage " ? )
Bonjour Sherlock ! Et qu'avez-vous pensé de la revue Point de vue avec Carla comparée à Marie-Antoinette ?

Le fait est que l'accouplement Sarko-Bruni a raté son objectif de rayonnement planétaire tant les actions du président le ridiculisent jusque dans les médias internationaux (et grâce à internet). Et toutes ces couvertures favorables n'y peuvent rien au grand désespoir de Carla qui fait effectivement de plus en plus figure de Marie-Antoinette. Va-t-elle tenir ???

PS. L'article dans Gala, du clan familial qui se resserre face aux critiques, pour ceux qui auront l'occasion de le lire, est renversant.
Comme je ne lis pas de mags, j'ignorais que MadameSonMari fût partout.
Je note dans cette kro qu'apparemment on reproche à MadameSonMari d'exercer ce qu'on attribue toujours aux 'épouses de' (ou 'compagnes de ') à savoir l'influence.
En clair, dans nos stéréotypes (cf les 'favorites' et autres épouses de têtes couronnées.. dont ceux qui l'ont perdue, la tête), les femmes n'ont pas de pouvoir dans la sphère publique sauf à passer par l'influence sur l'homme qui leur permet d'exister, et ça revient à dire que l'homme est un être faible et à la merci de sa compagne.Lol.Monsieur6cerveaux est faaaaiiiiible, on l'attrape par la...séduction (pardon j'allais dire autre chose).Les femmes sont des êtres perfides dont le pouvoir est malfaisant mais irrésistible.Faudrait donc les enfermer - non, mieux que ça !
Humph, pardon.
C'est vraiment une imagerie du couple très ancienne qui est utilisée là, qu'elle soit effective ou pas en ce qui concerne le sarkokouple.
Et évidemment la compagne aurait les pires idées qui soient, cad jamais pour le bien public mais pour le sien propre ou son cercle proche.
C'est tellement plus facile d'aller dans ce sens - qui valide l'idée que les femmes (surtout les jolies) ne devraient surtout pas diriger un pays, voyez- que de proposer que MonsieurCarlita se plante ou exécute des voltes-face(selon les grognons qui sont évoqués dans les articles) qui relèvent de ses choix.
Car si Adam a croqué la pomme c'est aussi (surtout?) parce que lui n'a pas voulu réfléchir à une autre option: on a toujours le choix.
Nonmé.
Entendons nous bien je ne défends ni Monsieur ni Madame.
Je parle du Sarkokouple vu selon la kro que je viens de lire.

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.