Böhmermann / Erdogan : les medias allemands au secours de la liberté d'expression
chronique

Böhmermann / Erdogan : les medias allemands au secours de la liberté d'expression

Réservé à nos abonné.e.s
Pour un poème injurieux envers Recep Tayip Erdogan, l'humoriste allemand Jan Böhmermann, dont @si vous parlait ici, risque d'être poursuivi pour crime de "lèse-majesté". La chancelière allemande Angela Merkel a donné vendredi 15 avril son accord pour que la procédure soit lancée si le président turc le décide. L'affaire passionne médias et opinion publique depuis maintenant deux semaines.

Jan Böhmermann, 35 ans, le présentateur de l'émission Neo Magazin Royale
Source : Bild

La décision est tombée vendredi 15 avril. Dans l'affaire de la "critique injurieuse" de Jan Böhmermann envers le président turc, la chancelière allemande Angela Merkel a autorisé ce dernier à porter plainte pour "crime de lèse-majesté", selon l'article 103 du code pénal allemand qui sanctionne l'insulte envers un chef d'Etat étranger. Cette plainte s'ajoutera à celle déjà déposée par Recep Tayip Erdogan pour injure à la personne.

Mais de quelle "critique injurieuse" parle-t-on ? Le 31 mars, le présentateur et humor...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.