Masturbation : aux origines (surprenantes) de la panique
Arrêts sur histoire
Arrêts sur histoire
chronique Vidéo

Masturbation : aux origines (surprenantes) de la panique

Offert par le vote des abonné.e.s

Panique sur les réseaux sociaux : il parait qu'on voudrait donner des cours de masturbation à l'école. Même si cette panique est infondée, c'est une bien ancienne panique, nous raconte Mathilde Larrère. Car la masturbation a toujours eu mauvaise presse. Et ô surprise ! La première coupable de la diabolisation de la masturbation n'est pas l'Eglise, mais la médecine, et les philosophes des Lumières, Voltaire, Rousseau. A qui un certain Freud, deux siècles plus tard, vint apporter son concours.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.