21
Commentaires

Masturbation : aux origines (surprenantes) de la panique

Commentaires préférés des abonnés

Je n'assume jamais tout à fait la posture de la groupie, mais Mathilde, rien à faire, je vous suroverkiffe ^^

Quel brio.

Passionnant en plus.

pour info


un peu de biblio (non exhaustive)


Véronique Poutrain, « L’évolution de l’éducation à la sexualité dans les établissements scolaires », Éducation et socialisation [En ligne], 36 | 2014, mis en ligne le 09 octobre 2014, consulté le 10 septembre(...)

Approuvé 3 fois

C'est le moment ( ou jamais ) de parler, comme San Antonio, de membre actif ou bienfaiteur ...

Derniers commentaires

Je vous signale un petit bouquin récent (1er trimestre 2018) destiné aux 6-8 ans et intitulé "L'amour et les bébés", globalement sympa et assez réussi. 


Pourtant, page 16, on a droit au sexe féminin (ovaire, utérus, vagin, cherchez l'absent?). Page 20, sous le titre "Pourquoi mon zizi grossit-il quand je joue avec?", l'érection du petit garçon est assez longuement décrite, avec une mention rapide des filles "pour les garçons et les filles, c'est agréable de se frotter soi-même le zizi", formulation ambiguë, car dans pas mal de familles on réserve le mot zizi aux garçons, inciterait-on les fillettes à frotter le zizi des petits garçons?


Question: quel est l'organe, encore une fois innommé, qui rend agréable, pour une fillette, de se frotter le "zizi"? Cadeau: une friandise pour ceux qui cliqueront!

À télécharger à la BNF Gallica : La Masturbation chez l'Homme par le Dr. Fauconney

pour info


un peu de biblio (non exhaustive)


Véronique Poutrain, « L’évolution de l’éducation à la sexualité dans les établissements scolaires », Éducation et socialisation [En ligne], 36 | 2014, mis en ligne le 09 octobre 2014, consulté le 10 septembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/edso/951 ; DOI : 10.4000/edso.951


Thomas Laqueur, Le sexe en solitaire : contribution à une histoire culturelle de la sexualité, Paris, Gallimard, 2005


https://www.scienceshumaines.com/masturbation-histoire-d-une-panique-morale_fr_24447.html


Singy, Patrick. « La masturbation a-t-elle une histoire ? », Critique, vol. 708, no. 5, 2006, pp. 439-447.


Carol, Anne. « Les médecins et la stigmatisation du vice solitaire (fin XVIIIe-début XIXe siècle) », Revue d’histoire moderne & contemporaine, vol. no49-1, no. 1, 2002, pp. 156-172.


Sarasin, Philipp. « L'invention de la « sexualité », des Lumières à Freud. Esquisse », Le Mouvement Social, vol. no 200, no. 3, 2002, pp. 138-146.


Alexandre Wenger, « Lire l’onanisme. Le discours médical sur la masturbation et la lecture féminines au xviiie siècle », Clio. Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 22 | 2005, 22 | 2005, 227-243.


« Le vice de la modernité : une histoire culturelle de la masturbation. entretien avec Thomas W. Laqueur », Vacarme, vol. 23, no. 2, 2003, pp. 44-51.


Béjin André. La masturbation féminine : un exemple d'estimation et d'analyse de la sous-déclaration d'une pratique. In: Population, 48ᵉ année, n°5, 1993. Sexualité et sciences sociales : les apports d'une enquête, sous la direction de Michel Bozon et Henri Leridon. pp. 1437-1450.

Un tableau de Boucher, me semble-t il, et non de Poussin. Mais merci Mathilde pour ces explications très documentées.

Philippe Brenot et Laetitia Coryn avait fait une BD "Sex Story", avec des illustrations entre autre de la planche anti masturbation pour les internats, je l'ai pas lu mais y'a pas mal de truc dedans, avec les premiers godemichet et autre vibro artisanaux de l'antiquité.

Sinon je sais plus trop à quel époque exactement, mais les médecins prescrivait des séances de massage clitoridiens, aux femmes donc, pour régler toute sorte de choses. Y'en a une bréve allusion dans un le film "Aux bons soins du docteur Kellogg". Si tout ça interresse quelqu'un, sinon super chronique comme toujours, merci.

Excellente Mathilde, comme d'habitude, qui nous apprend en distrayant, dix-treize ans et demi comme disait Bob. Mais, bémol, ne pourrait-on la filmer en légère contre-plongée, comme Daniel, plutôt que cette légère plongée qui l'écrase un peu ? Ce qu'elle ne mérite pas.

Perdonami... met le livre "del signor Tissot" représenté est en Italien et pas en Espagnol :)

Rendons à César etc

Cette photo d'illustration... Je ne sais pas si c'est automatique ou si c'est choisi consciemment pour les gens à "l'esprit mal placé" comme moi, mais j'ai bien ri !

Vivement l'heure du repas que je regarde l'émission.

Je n'assume jamais tout à fait la posture de la groupie, mais Mathilde, rien à faire, je vous suroverkiffe ^^

Quel brio.

Passionnant en plus.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.