Wikipédia, royaume de l'impunité ? Pas davantage que les journaux !
À rebrousse-poil !
À rebrousse-poil !
chronique

Wikipédia, royaume de l'impunité ? Pas davantage que les journaux !

Réservé à nos abonné.e.s

CHRONIQUE

Effroi dans les medias traditionnels, et triomphe des wikipediens : en refusant de sanctionner la Fondation Wikimedia, l’association qui héberge « l’encyclopédie citoyenne », le juge français aurait entériné l’impunité qui sévit sur la Toile.

Saisi en référé par trois particuliers qui s’estimaient victimes d’atteintes à la vie privée et de diffamation sur Wikipédia, le Tribunal de Grande Instance de Paris a débouté les plaignants, accréditant l’idée qu’internet serait une sorte de Far West où tous les coups sont permis, tandis que la vieille presse serait elle le royaume de la rigueur.

« Wikipédia, ni responsable, ni coupable », titrait par exemple Le Monde, tandis que Pie...

Il vous reste 85% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.