Chez Sherlock Com'

Un plan de communication, d'un ministre ou d'une star, à la télé ou dans les magazines, répond toujours à des objectifs précis, parfois cachés. Notre chroniqueur Sherlock Com' les passe à la loupe.

Fermez les yeux
chronique du par

Médiums : M6 en a trouvé des bons !

Chronique incluant un tuto pour se connecter avec l'au-delà

Le fils de Clémence avait 6 ans, celui de Stéphanie en avait 15. Décédés brutalement, ils ont tout de même gardé un lien avec leurs mères en les appelant de temps en temps. Le numéro est légèrement surtaxé (110 euros de l'heure), mais la détresse n'a pas de prix. C'est un bon business, la souffrance de l'autre. Les médiums, censés communiquer avec les morts, l'ont bien compris, mais pas forcément M6. Car la chaîne a réussi le tour de force de consacrer un reportage à cette "profession" en dénonçant les arnaques sur internet et par téléphone, à la différence des médiums "qui semblent avoir un don". Qui semblent avoir un don ? Oui, grâce à l'émission 66 minutes, vous allez faire la différence entre un bon et un mauvais médium. Une enquête "journalistique" surréaliste que nous avons légèrement complétée.




"Rentrer en contact avec un être cher disparu. C’est le souhait de bon nombre d’entre nous, mais entre les profiteurs du malheur des gens et ceux qui semblent avoir un don, difficile de faire son choix". Difficile oui. Car comme le dit Xavier de Moulins, face à un médium, "l'expérience peut s'avérer troublante et surprendre les esprits les plus cartésiens. Mais évidemment, des arnaques existent". Evidemment. Alors M6 va vous aider en vous présentant trois bons médiums.

 

La première s'appelle Anne. "Par définition, [un médium] possède un don, celui de parler aux personnes décédées. Les mediums travaillent à partir de photos mais ils peuvent aussi avoir des flashes. Un peu comme une antenne, branchée sur l'au-delà, ils reçoivent des messages instantanés envoyés, selon eux, par les défunts", explique sobrement M6.

Anne reçoit Stéphanie, qui a perdu son fils Lucas.

 

La séance est censée durer une heure, pour la modique somme de 110 euros, mais on en verra très exactement 47 secondes (hors interview de la médium et voix off). Un extrait troublant, un client conquis, une médium convaincante et une voix off bienveillante : c'est le schéma de ce 66 minutes.

Avec une simple photo, Anne va deviner que le fils de Stéphanie a eu une maladie deux ans avant sa mort (extrait troublant). "C'est particulier, comme ça, à chaud. Je suis très contente d'être entrée en contact avec Lucas, j'étais sûre qu'il serait là", répond la mère (client conquis). "Je donne tout ce que je peux avoir en...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Le monde merveilleux de la forêt écolo

Diantre ! Monsieur Sherlock Com', vous avez d'indéniables talents de pamphlétaire ! Heureusement que cet article est publié ...

Par Sylvain Haye
le 19/05/2010

Le Point prend ses lecteurs pour des bêtes...

Finalement, c'est aujourd'hui que j'ai compris pourquoi les chroniques de Sherlock me mettent autant mal à l'aise. C'est ...

Par JC2
le 11/10/2009
Tous les forums >