Chez Alain

Alain Korkos a animé pendant plusieurs années le blog "La boîte à images". Sa manie irrépressible : explorer les résonances, dans le fonds imaginaire que partagent beaucoup d'entre nous, des images d'aujourd'hui. Rythme de la chronique : chaque samedi. Sa chronique reprendra le 7 février 2017.

Cette photo, parue le 11 mars dernier à la une du Chicago Tribune, a été prise à l'extérieur de l'UIC Pavilion (à Chicago) où Donald Trump devait donner un meeting finalement annulé, parce que perturbé par des opposants :

/media/article/s86/id8572/original.88599.zoom.jpg


Une femme porte un ticheurte pro-Trump et tend le bras en un salut hitlérien. L'image, on s'en doute, a vite fait le tour des rézôsociô étazuniens, a déclenché moult commentaires. Certains y ont vu une extrémiste acquise à la cause de Trump ; d'autres, à l'imagination un tantinet débordante, ont supposé qu'il s'agissait d'une militante de Bernie Sanders venue semer la zizanie. Dans une entrevue accordée le lendemain au New York Times, la femme, qui s'appelle Birgitt Peterson, a expliqué les circonstances de son geste. Militante pro-Trump, elle s'est retrouvée entourée de manifestants anti-Trump. L'un d'eux brandissait un panonceau avec le visage d'Adolf Hitler. Or il se trouve que Birgitt Peterson est née à Berlin Ouest en 1946, a acquis la nationalité américaine en 1982. « Ils disaient que Trump était un nouvel Hitler. J'ai dit : savez-vous ce que ce geste signifie ? Savez-vous qui était réellement Hitler ? » «Ce que je veux dire, c'est qu'ils crient quelque chose dont ils ne savent rien. Si vous voulez le faire, faites-le bien. Vous ne savez pas ce que vous faites. »

« Et c'est là, dit le New York Times, qu'elle a fait le salut nazi - un geste qui est banni en Allemagne - en guise de protestation. »

Un bras levé dirigé contre des manifestants, donc, mal interprété par des internautes qui ne savaient rien des circonstances exactes de ce geste. On voit par là l'importance de la contextualisation. Sauf que parfois rien n'est simple, avec option Tout se complique. Car le...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Les incontournables

Commentaires d'utilité publique

Avant Depardieu-Dumas, d'autres blancs noircis

Tout le monde connaît les dégâts du racisme, l'oppression et les saloperies commises au nom de nombreux dogmes, lois ou ...

Par sleepless
le 27/02/2010

lettre ouverte à Pierre Laurent,

On peut tout montrer, pourvu qu'on explique? Maître Alain Korkos semble donc prêt à accepter plus facilement des photos ...

Par Arya
le 10/01/2009
Tous les forums >