Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

JT F2 : 55 minutes pour Johnny, 1 minute pour le reste

Par le - 18h28 - vu

Johnny, un point c’est tout. Hier la Hallyday mania n’a pas simplement éclipsé toute autre info pendant quinze heures d’affilée sur BFM, CNews et LCI, elle a aussi eu raison du 20h de France 2 qui avait dégainé une édition très "spéciale". Duplex depuis Marnes-la-Coquette, micro-trottoirs de fans éplorés, retour sur l'enfance, les débuts, les succès de Johnny. Le tout entrecoupé d’une foule d’extraits musicaux et d’une ribambelle d’invités venus raconter leur Johnny sur le plateau d’Anne-Sophie Lapix. Bilan ? Sur les 56 minutes du journal de la chaîne publique, la nécro-hommage aura duré… 55 minutes. "Avant de terminer ce journal, j’ai une autre information à donner car elle est extrêmement importante", ajoute sans transition Lapix à 20h55 qui prévient tout de même les fans que cette infos "n’a rien à voir avec Johnny".

De quoi peut-il bien s’agir ? "Donald Trump a annoncé ce soir qu’il reconnaissait Jérusalem comme capitale d’Israël et que les Etats-Unis allaient y transférer leur ambassade".À cette annonce télévisée historique du président américain, survenue à 19 h et susceptible d’enflammer une partie du monde, le JT consacrera en tout 70 secondes, duplex compris. Avant de refermer la parenthèse et de clore en musique... "sur une chanson de Johnny".

Tout aussi inspiré par l’actualité internationale, sur TF1 Gilles Bouleau qui a mouliné non-stop pendant près d’1h10 sur la mort de Johnny, a refermé son journal en consacrant 2 minutes et 30 secondes à l’annonce américaine sur Jérusalem "cette décision historique et dont il est encore difficile de mesurer les éventuelles conséquences".

L'occasion de (re)lire : "De Trump aux SDF : tout ce que les chaînes d'infos ont occulté à cause de Johnny" et la chronique de Daniel Schneidermann "Chaînes d'infos : ne pas déranger"


Abonnez-vous !
|