Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Angot/Rousseau : France 2 censure le "Vu"

Par le - 17h12 - lu

Circulez, y a rien à voir ? L'émission Vu, réalisée par Patrick Menais et "réincarnation" de l'ancien Zapping de Canal +, n'a pas été diffusée lundi 2 octobre, que ce soit sur France 2, sur la chaîne Franceinfo, ou encore sur Twitter et sur Facebook. Une absence remarquée par Les Inrocks, qui rappellent : "Vu ne manque jamais de croquer avec un ton acerbe les travers du spectacle cathodique au quotidien, qu'il s'agisse de la télé-réalité la plus obscure ou du talk-show le plus populaire. Selon nos informations, c'était le cas une fois de plus dans la séquence prévue ce lundi". Autrement dit, on s'attendait à un retour en images sur la séquence polémique du week-end, qui a opposé l'écrivaine et chroniqueuse Christine Angot à l'ancienne députée EELV Sandrine Rousseau, sur le plateau d'On n'est pas couché... de France 2.

VU

Sauf que la chaîne a semble-t-il décidé de censurer ce numéro du 2 octobre. Contacté par Les Inrocks, le service communication de France 2 explique : "La direction de France 2 a pris la décision de ne pas diffuser Vu, suite à l'attention et à l'émoi suscités par la séquence d'On n'est pas couché avec Christine Angot et Sandrine Rousseau".

Pour rappel Rousseau était reçue sur le plateau de Laurent Ruquier pour évoquer son livre Parler, dans lequel elle raconte notamment l'agression sexuelle dont elle accuse un ancien cadre de son parti Denis Baupin. Face à elle, Christine Angot (qui dans une scène coupée au montage a quitté le plateau), puis Yann Moix, l'avaient violemment prise à partie, la poussant aux larmes. Outre de nombreux signalements de téléspectateurs, la secrétaire d’État pour l'égalité entre les hommes et les femmes Marlène Schiappa a saisi ce lundi le CSA. Ce dernier étudie désormais la séquence pour décider s'il s'agit d'un manquement ou non aux obligations de la chaîne.

L'occasion de (re)lire la chronique du matinaute : Après Angot : la télé publique, c'est vraiment "comme ça" ?


Abonnez-vous !
|