Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Washington et la "geek diplomatie" (Le Monde)

Par le - 08h40 - lu

Le Département d'Etat (équivalent américain du ministère des Affaires étrangères) veut aider les internautes dissidents dans le monde, en leur proposant entre autres un logiciel effaçant leurs contacts et envoyant une alerte en cas d'arrestation, signale Le Monde.

Alec Ross, 39 ans, est le conseiller spécial d'Hillary Clinton pour l'innovation, au département d'Etat. A la faveur des révoltes arabes, il teste une nouvelle façon de faire de la diplomatie, qui passe par Twitter et Facebook
Hillary Clinton a annoncé une subvention de 30 millions de dollars pour promouvoir la liberté de l'Internet. Après des mois d'un débat animé dans le milieu de " l'Internet freedom ", il a été décidé que l'argent ne serait pas seulement consacré au développement des technologies de contournement des pare-feu mis en place par les dictatures. Mais aussi à la protection des internautes en milieu répressif. " On veut les éduquer sur les risques, explique Alec Ross. Les entraîner à détecter quand ils sont espionnés. " Lors d'une cession de formation récente, à Beyrouth, les experts se sont aperçus que l'ordinateur d'un activiste tunisien avait été infecté par un logiciel pirate copiant tout ce qui était tapé sur le clavier. Un Syrien avait 100 virus dans sa machine...
Le dernier outil développé par l'équipe de la " geek diplomatie ", selon l'expression du New York Times, est un " bouton panique " : une application qui permettra aux militants de réagir en cas d'arrestation. Le carnet d'adresses sera automatiquement effacé et l'alerte sera donnée à d'autres manifestants. Après la phase de l'Internet euphorique, est arrivé le temps de la répression.

"Alec Ross, 39 ans, est le conseiller spécial d'Hillary Clinton pour l'innovation, au département d'Etat. A la faveur des révoltes arabes, il teste une nouvelle façon de faire de la diplomatie, qui passe par Twitter et Facebook."

"Hillary Clinton a annoncé une subvention de 30 millions de dollars pour promouvoir la liberté de l'Internet. Après des mois d'un débat animé dans le milieu de "l'Internet freedom", il a été décidé que l'argent ne serait pas seulement consacré au développement des technologies de contournement des pare-feu mis en place par les dictatures. Mais aussi à la protection des internautes en milieu répressif. "On veut les éduquer sur les risques, explique Alec Ross. Les entraîner à détecter quand ils sont espionnés." Lors d'une cession de formation récente, à Beyrouth, les experts se sont aperçus que l'ordinateur d'un activiste tunisien avait été infecté par un logiciel pirate copiant tout ce qui était tapé sur le clavier. Un Syrien avait 100 virus dans sa machine..."

"Le dernier outil développé par l'équipe de la "geek diplomatie", selon l'expression du New York Times, est un "bouton panique" : une application qui permettra aux militants de réagir en cas d'arrestation. Le carnet d'adresses sera automatiquement effacé et l'alerte sera donnée à d'autres manifestants. Après la phase de l'Internet euphorique, est arrivé le temps de la répression."

Digital diplomate

Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Facebook, Twitter, médias dominants

nouveau media

Filoche, Haziza, vrais faux morts de la guerre blanche

chronique publié(e) le 22/11/2017 chez les matinautes

Impossible de ne pas faire le rapprochement. Tous deux étaient installés depuis longtemps dans le paysage. Gérard Filoche au PS, Frédéric Haziza sur ses plateaux de La Chaine Parlementaire. Tous deux ont été sortis du jeu dans la journée d'hier. Filoche, exclu du PS par le bureau national, ...

vignette auditions russie

Ingérence russe dans la campagne US : Facebook, Twitter et Google face aux sénateurs

Enfin des exemples de publications sponsorisées par des comptes russes

observatoire publié(e) le 02/11/2017 par Juliette Gramaglia

Satan et Jésus faisant un bras de fer, Satan déclarant "si je gagne, Clinton gagne". On sait enfin à quoi ressemblent certaines des publications diffusées sur Facebook, Twitter et Google lors de la campagne présidentielle américaine par des comptes russes. Les trois géants américains ...

nouveau media

Faux comptes : le Canard Enchainé à l'assaut de Facebook

lu publié(e) le 02/11/2017 par la rédaction

Le Canard Enchaîné contre Facebook. Dans un article de son édition du 1er novembre, le Palmipède raconte le combat qu'il mène depuis huit mois pour faire retirer de Facebook de faux comptes créés au nom du journal, se faisant passer pour des comptes officiels. Des "contrefaçons" qui posent ...

Tous les contenus de ce dossier >