Weinstein : et maintenant, les medias US accusés d'omerta
article

Weinstein : et maintenant, les medias US accusés d'omerta

Réservé à nos abonné.e.s
Et soudain, tout le monde avait enquêté sur Harvey Weinstein. Depuis une semaine, les médias américains multiplient les révélations sur le producteur américain, fondateur de Miramax Films et Weinstein Company, accusé de harcèlement sexuel, d'agression sexuelle, ainsi que de viol. L'histoire d'une longue omerta qui se dissout. Et les journalistes, accusés d'avoir participé à cette omerta, tentent désormais un douloureux exercice d'introspection.



Ils sortent du bois. Ces journalistes américains, qui affirment avoir eux aussi enquêté ces dernières années sur Harvey Weinstein, accusé de harcèlement, agression sexuelle et viol après la publication de deux enquêtes dans le New York Times et le New Yorker, mais sans avoir jamais réussi à se faire publier.

Un exemple parmi plusieurs : Sharon Waxman, ancienne journaliste du New York Times, et fondatrice en 2009 du site The Wrap. Après la publication de la première enquête du quotidien, elle affirme sur son site avoir proposé une enquête en 2004 sur un accord passé entre Weinstein et une de ses victimes - et sur le rôle d...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.