Et le New York Post retourna sa veste
article

Et le New York Post retourna sa veste

Réservé à nos abonné.e.s
Entre le 1er et le 8 novembre, le journal conservateur, fer de lance du trumpisme depuis des mois, a progressivement changé de cap à mesure que les résultats favorisaient Biden. Une manière d'éviter de couler avec les mensonges du président sortant.

Et la séquence se termina comme elle l'avait débuté : par une fake news. A croire que, même repenti, même en pleine crise de contrition, le New York Post ne peut s'empêcher de les attirer. Ce dimanche 8 novembre, alors que les États-Unis se réveillent en compagnie d'un 46e président nommé Joe Biden, c'est sa prétendue Une qui fait jaser sur les réseaux. Pensez donc : l'irréductible quotidien trumpiste, propriété du groupe de Rupert Murdoch NewsCorp - l'écurie des médias de la trumposphère, où l'on retrouve également Fox News et le Wall Street Journal-, aurait titré "YOU'RE FIRED!" ("T'es viré!"), reprenant le slogan de Trump période The Apprentice pour mieux lui signifier la direction à prendre - celle, évidemment, de la porte de la Maison-...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.