Virus : galvanisés, les écolos oublient le social !
article

Virus : galvanisés, les écolos oublient le social !

Quatre tribunes et une interview au banc d'essai

Réservé à nos abonné.e.s
Trop tôt, trop vite? De nombreuses tribunes font le rapprochement entre la crise sanitaire et la crise climatique, et appellent à une métamorphose du système économique mondial. Mais tiennent-elles compte des impacts sociaux à court et long termes de la pandémie, et de la fameuse opposition fin du mois / fin du monde générée par le mouvement des Gilets jaunes ? Banc d'essai.

Malgré l'irrésistible montée de la pandémie, la crise des lits, des tests et des masques, la mort qui rôde, les penseurs et militants écolos sont irrésistiblement attirés par "l'après". Difficile en effet de ne pas voir dans les conséquences de la crise du Covid-19 une esquisse de ce qu'il faudrait mettre en place pour freiner le dérèglement climatique : arrêt des activités économiques polluantes, des déplacements en avion... La mise au pas expresse du capitalisme mondialisé stimule l'intelligentsia de gauche. Au risque d'oublier 1. les conséquences sociales catastrophiques du virus - chômage, pauvreté, santé mentale - et 2. le message des Gilets jaunes, qui ont rappelé que des mesures favorables au climat peuvent creuser les inégalités soc...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.