Vie et mort du "secret des affaires"
enquête

Vie et mort du "secret des affaires"

L'article qui inquiétait les journalistes supprimé du projet de loi Macron

Réservé à nos abonné.e.s
La liberté de la presse l'a emporté sur le secret des affaires. Face à la vague de mobilisation des journalistes français contre

un amendement de la loi Macron semblant menacer la possibilité d'enquêter dans les milieux économiques, le rapporteur de la loi a finalement annoncé que "devant l'émoi suscité, la sagesse [l]e condui[sai]t à déposer un amendement de suppression de cette disposition." Retour sur un projet porté en vain depuis dix ans par des députés français, et qui vient d'échouer de nouveau, un soir de janvier, au seuil de l'Assemblée nationale.

La mobilisation intense des journalistes français a donc trouvé une issue, le 29 janvier au soir : il y aura, dans le projet de loi Macron... un amendement supprimant l'amendement controversé. C'est en tout cas ce qu'a annoncé le rapporteur du texte, le député PS Richard Ferrand. L'amendement en passe d'être suppri...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.