Ventes de livres : derrière les classements de la presse
enquête

Ventes de livres : derrière les classements de la presse

Beaucoup de doigt mouillé, peu de chiffres incontestables

Réservé à nos abonné.e.s
Où sont les "vrais chiffres" ? Quand François Fillon se réjouit d'avoir vendu 50 000 exemplaires de son nouveau livre Faire, Le JDD, puis Le Parisien ont révélé que "les vrais chiffres des ventes" se situaient plutôt autour de 17 000. Des chiffres issus de deux classements différents établis par Edistat et GFK. Mais comment sont obtenues ces statistiques ? Quelle est la fiabilité des classements publiés chaque semaine par les hebdos ? @si s'est glissé dans l'arrière-boutique des libraires.



Il a le sourire, et c'est assez rare pour le souligner. La semaine dernière, François Fillon se félicitait sur Facebook d'avoir réalisé "plus de 50 000 ventes" pour son livre Faire, en librairie seulement depuis le 21 septembre. De quoi être ému : "Ce succès me touche profondément. Il révèle, chez les Français, une véritable volonté d'agir", écrit Fillon. Un engouement qui se vérifiait sur le terrain : "dans les librairies où je suis invité à signer mon ouvrage, le public se presse avec une amitié et une espérance qui me vont droit au coeur".


Un sourire de courte durée : quelques jours plu...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.