Tchétchénie : une journaliste russe menacée
article

Tchétchénie : une journaliste russe menacée

Réservé à nos abonné.e.s
Après avoir publié une longue enquête sur la gestion catastrophique de la crise épidémique par la Tchétchénie, une journaliste russe s'est vue menacée par le président du pays, Ramzan Kadyrov. Sur ordre de la justice russe, l'article a été supprimé du site du quotidien.

Il ne fait pas bon critiquer le pouvoir tchétchène. En cette fin avril, plusieurs organisations de défense des droits de l'Homme, parmi lesquelles Amnesty International et Human Rights Watch ainsi que les fédérations européenne et internationale des journalistes ont exprimé leur soutien à la journaliste russe Elena Milashina, après que celle-ci a reçu des menaces de mort du président de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov. 

A l'origine de ces menaces, une enquête de Milashina publiée le 12 avril dernier sur le site du journal d'opposition Novaya Gazeta. Titré "Le coronavirus est la moins pire des morts", l...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.