Un journaliste, une idée fixe #4 : Brice Andlauer et les interprètes afghans de l'armée française
article

Un journaliste, une idée fixe #4 : Brice Andlauer et les interprètes afghans de l'armée française

Suite de notre série d'été sur ces journalistes obsessionnels qui font bouger les lignes

Réservé à nos abonné.e.s
Une soixantaine d'Afghans, interprètes pour l'armée française pendant l'intervention militaire contre les talibans menée de 2001 à 2012, sont toujours bloqués en Afghanistan et menacés de mort pour avoir aidé la France. Pendant quatre ans, le journaliste indépendant Brice Andlauer a enquêté sur leur sort, et levé le voile sur les reniements de Paris.

Une manifestation à Paris et Kaboul le 10 janvier 2017, puis des articles, puis un livre (Tarjuman. Enquête sur une trahison française, co-écrit avec Quentin Müller en 2019, éditions Bayard), et même une bande dessinée. Depuis quatre ans, le journaliste Brice Andlauer documente le sort de dizaines de "Tarjuman", ces interprètes afghans rattachés à l'armée française pendant l'invasion de l'Afghanistan déclenchée par les États-Unis contre le régime taliban après les attentats du 11 septembre 2001. Laissés pour compte depuis le retrait entamé par Nicolas Sarkozy et achevé par François Hollande, les Tarjuman se heurtent à l'administration française, réticente à les accueillir en France. Eux craignent des représailles violentes dans leur pays, o...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.