Trump attaque Amazon et le Washington Post
Brève

Trump attaque Amazon et le Washington Post

"Il utilise le Washington Post comme un jouet". Le candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump a formulé sur Fox News une attaque sévère contre Jeff Bezos, le propriétaire d'Amazon, également propriétaire du Washington Post depuis 2013. Il reproche au patron de presse de se servir du journal comme d'une arme politique pour le dénigrer et influencer les politiques fiscales sur les entreprises aux Etats-Unis.

Fox News - 12 mai 2016

"Toutes les heures nous recevons des appels de journalistes du Washington Post nous posant des questions ridicules" s'est exclamé Trump en réponse au célèbre journaliste de Fox News Sean Hannity qui lui demandait s'il était "préparé pour affronter ce qui arrive". Ce dernier faisait référence aux récentes déclarations du rédacteur en chef adjoint du journal, Bob Woodward, célèbre notamment pour avoir révélé l'affaire du Watergate. Woodward annonçait la semaine dernière que le Washington Post allait mobiliser,à la demande de Bezos, 20 journalistes pour réaliser plusieurs séries d'articles, qui seront rassemblées sous forme de livre d'enquête, et qui porteront "sur tous les aspects de la vie" du candidat républicain. Woodward affirmait même avoir déjà entamé des investigations sur les transactions immobilières de Trump à New York, et les liens du candidat républicain avec un milieu que le journaliste qualifiait de "plus complexe que la CIA".

"Il se sert du WAshington Post pour le pouvoir"

Trump passe donc à l'offensive contre le journal : "Je ne dis même pas qu'ils sont mauvais, je dis qu'ils sont dans le faux, la plupart du temps ils n'ont aucune information juste. (...). Ils comptent faire un livre avec des choses horribles car tous leurs articles sont faux" argumente-t-il. Mais ce que Trump oublie de préciser, c'est que Woodward affirmait que les séries d'articles demandées par Bezos dans l'optique des élections présidentielles porteront... "sur les deux partis (...) afin que les électeurs ne puissent pas dire qu'ils étaient mal informés". Hillary Clinton ne devrait donc pas être épargnée non plus par les enquêtes du journal.

Peu importe, pour Trump ces déclarations sont le signe que Bezos "a acheté le journal pour presque rien [250 millions de dollars] et l'utilise comme une arme politique contre [lui] et d'autres gens (...) et afin de sauver Amazon sur les questions d'imposition et de loi anti-trust". Trump affirme que Bezos mène une campagne pour éviter à Amazon "d'être imposé comme ils devraient l'être" car il a "un gros problème avec l'anti-trust (...) vu qu'Amazon contrôle ce que [le Washington Post] fait". Ni l'intéressé, ni Amazon n'ont pour l'heure répondu à ces accusations.

L'occasion de relire notre article : "Trump et les médias, dans le texte"

(par Maxime Jaglin)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.