Tristane Banon, dix ans entre scandale et silence
enquête

Tristane Banon, dix ans entre scandale et silence

"L'autre" affaire DSK

Réservé à nos abonné.e.s
C'est "l'autre" affaire. L'affaire Tristane Banon, journaliste et écrivaine, qui affirme avoir été agressée sexuellement par Dominique Strauss-Kahn en 2003 (et dont l'avocat a annoncé, le 4 juillet, son intention de porter plainte contre DSK), illustre la réticence des médias français à traiter des affaires d'abus sexuels imputés aux dirigeants politiques.

Banon l'évoque pour la première fois à l'occasion de l'émission "Faubourg St Honoré", de Thierry Ardisson, diffusée en 2007 sur Paris Première. Le nom de DSK est alors bipé par la chaîne (elle en avait parlé aussi sur France 4, en 2006, sans nommer directement DSK).

Sa mère, Anne Mansouret, vice-présidente (PS) du conseil général de l'Eure et conseillère régionale, a confirmé les accusations de sa fille ce week-end, après l'arrestation de DSK, précisant qu'elle avait alors incité sa fille à ne pas porter plainte. De son côté, Michel Taubmann, auteur de la biographie au ton très...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

DSK : de la sodomie à la relaxe

Ces scandales médiatiques qui se dégonflent au tribunal (2)

Le chasseur flingué par son propre lobby

Un journaliste US licencié pour une chronique trop tiède sur le port d'arme

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.