Tiens, Macron a remarqué la "consanguinité" entre Le Figaro et l'armée
article

Tiens, Macron a remarqué la "consanguinité" entre Le Figaro et l'armée

Comment le journal de Dassault est parti en guerre pour le général de Villiers

Réservé à nos abonné.e.s
Dans une longue interview au Point, Emmanuel Macron revient notamment sur la démission du général De Villiers, chef d'Etat major des armées, au coeur du mois de juillet, et critique la "consanguinité entre une partie des industriels du secteur et la presse". Comment Le Figaro de Serge Dassault, visé sans le dire par le président, avait-il couvert cette démission? En multipliant les tribunes (et les éditoriaux) anti-Macron, qui n'ont visiblement pas échappé à l'intéressé.

Le Point, 31 août 2017

"Le grand entretien". De trois-quarts, le regard perçant, Emmanuel Macron, qui a décidé de reparler aux journalistes, fait sa rentrée politique ce 31 août dans l'hebdomadaire LePoint. Dans cette interview de 20 pages, Macron revient sur les sujets chauds de la rentrée, et ne critique pas seulement son prédécesseur, François Hollande (sommé d'arrêter de "justifier son bilan devant les journalistes"). S'il n'est pas nommé, Le Figaro de Serge Dassault a aussi droit à son petit tacle bien placé, au détour d'une question sur la démission cet été du chef d'Etat major des armées, le g&eac...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.