Procès-bâillon : Gernelle, du Point, notre Bolloré à nous !
chronique

Procès-bâillon : Gernelle, du Point, notre Bolloré à nous !

On dirait bien que nous avons aussi notre procès-bâillon. Comme les autres. Comme tous les medias, à qui Bolloré intente des poursuites-bâillon. Comme notre confrère Tristan Waleckx, de France 2, que nous recevions ici, et qui vient d'être relaxé dans une des poursuites que lui intentait, justement, à propos du Cameroun, Bolloré (deux autres restent pendantes).

Sauf que pour notre part, ce n'est pas un milliardaire qui nous attaque. Ce sont des confrères. Des journalistes. Précisément, M. Etienne Gernelle, directeur du Point, et Mme Mireille Duteil, journaliste retraitée du Point.

Je vous ai déjà parlé de ce procès que nous a intenté Le Point, pour une chronique de mon crû, concernant la corruption par le Maroc de journalistes français. C'était en mars dernier, et nous étions poursuivis aux côtés du site Orient XXI. Le Point a été débouté. Le réquisitoire de la procureure, concluant à notre relaxe, a été implacable : pas l'ombre de la moindre trace d'une diffamation dans la chronique poursuivie. Comme le jugement qui l'a suivi (texte intégral ci-dessous).

Ils ont tenté, ils ont perdu : on pouvait espérer que la direction du magazine s'en tiendrait là. Eh bien non. Nous apprenons que M. Etienne Gernelle et Mme Mireille Duteil viennent de faire appel.  Eux qui, courageux mais pas téméraires, n'avaient pas fait l'effort de se déplacer à la première audience (dommage, c'est avec profit qu'ils auraient pu écouter le réquisitoire). Comment interpréter cet appel, autrement que comme un acharnement à notre égard ? Même lorsqu'on le gagne à la fin, un procès, c'est du temps, de l'argent, de l'énergie. Si vous souhaitez, à cette occasion, nous manifester votre soutien, vous pouvez nous faire un don, sur notre page du site J'aime l'info (c'est ici).

Dans la foulée, M. Gernelle et Mme Duteil font aussi appel du jugement contre nos co-poursuivis du site Orient XXI. A eux aussi, cet acharnement va occasionner des frais, comme à nous. Si vous souhaitez leur manifester votre soutien, c'est par ici).

gernelle pour la liberté d'expression

Ces derniers jours, on a vu sur tous les écrans Etienne Gernelle, du Point. Amplement soutenu par nombre de confrères, il réagissait à "l'attentat contre la liberté d'expression", qu'avait constitué le retrait d'une affiche reproduisant une couverture du Point dans un kiosque du Sud de la France, sous la pression de petits groupes de militants turcs pro-Erdogan. 

Gernelle en ce qui concerne

De tout coeur, nous sommes solidaires du Point dans cette affaire. La liberté de la presse ne se divise pas. Il est bon qu'elle s'exerce à l'égard d' Erdogan. Il est tout aussi bon qu'elle s'exerce à l'égard des medias, même les plus puissants.

Gernelle nous ne lâcherons
Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.