Thalys : la bataille des héros
article

Thalys : la bataille des héros

Variations du récit sur la neutralisation du tireur

Réservé à nos abonné.e.s
Heureusement que les Américains étaient là ! Dans les heures qui ont suivi la fusillade du Thalys reliant Amsterdam à Paris vendredi 21 août, le courage de deux Américains ayant permis de neutraliser le tireur a été salué par la presse, les réseaux sociaux et la classe politique. Deux Américains ? Le lendemain matin, les héros passent à quatre : trois Américains et un Britannique. Jusqu'à ce que le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve révèle l'existence d'un héros français. Retour sur la chronologie du récit.




Entre hommages et sarcasmes. La neutralisation dans le Thalys d'un tireur lourdement armé, Ayoub El Khazzani, un Marocain de 25 ans, par deux militaires américains a donné lieu à une "vague américanophile", pour reprendre l'expression de Rue89, sur les réseaux sociaux. Quelques heures à peine après l'attaque du Thalys, survenue vendredi 21 août, la DRH du réseau SNCF, Bénédicte Tilloy, a remercié ces Américains sur Twitter :


Des remerciements qui se sont multipliés par la suite (jusqu'à Barack Obama), avec la petite dose de sarcasmes à l'égard des Français qui n'auraient pas bougé et des autorité...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.