TF1 / impôts : l'avis d'imposition était faux
Brève Vidéo

TF1 / impôts : l'avis d'imposition était faux

Dans la série "les impôts mon ennemi", le reportage de Sept à huit diffusé le 14 septembre sur TF1 fait très fort. Afin d’illustrer le cas de contribuables qui ne peuvent cette année payer leurs impôts sur le revenu, l’équipe s’est appuyée sur un couple aux revenus apparemment confortables mais soi-disant assassiné par le fisc. Avec un plan étrange sur un avis d'imposition, qui n'a pas échappé à certains spectateurs attentifs. Explication.

Le matraquage fiscal continue : à la veille de ce 15 septembre fatidique – date butoir pour payer le dernier tiers de ses impôts sur le revenu – Harry Roselmack, présentateur de Sept à huit (TF1), est revenu sur ces contribuables incapables de régler la douloureuse en raison des fortes augmentations d’impôts depuis les réformes fiscales.

Extrait du Sept à huit diffusé le 14 septembre 2014

L’équipe de TF1 a choisi de montrer, comme l’indique le titre du reportage, que les contribuables négocient de plus en plus en vue d’échelonner, voire d’être exonérés d’impôts. Soit l'illustration télé d’un article du Monde daté de lundi dernier. Parmi les trois cas étudiés : celui d’un couple qui voit sa facture s’alourdir en raison du changement de barème du quotient familial. Souvenez-vous, ce sujet fut déjà l’objet d’une querelle entre M6 et Christian Eckert, aujourd’hui secrétaire d’Etat au budget et à l’époque rapporteur de la commission des finances à l’Assemblée.

"On va payer plus que des impôts !"

Ce couple est présenté comme un foyer aux revenus confortables. Lui est informaticien, elle est infirmière libérale, ils ont trois enfants. On apprend qu’à eux deux ils gagnent 6000 euros net par mois. Tout deux sont désespérés de devoir payer tant d’impôts cette année. Ils ont gagné 4000 euros de plus en 2013 et leurs impôts ont augmenté de 4000 euros. "On va payer plus que des impôts !" se désole l’informaticien quand son épouse se dit "dégoûtée d’aller au boulot". Le reportage zoome sur de nombreux documents dont l'avis d’imposition du couple. Petit hic relevé par un téléspectateur qui nous alertés sur twitter : l'avis indique un montant d’impôt sur le revenu de 42 556 euros.TF1 est en train de nous enfumer, les chiffres sont bidon ! s’indigne alors le téléspectateur au regard d’aigle (avouons que l’image est fugace).

Arrêt sur images opéré par le téléspectateur et diffusé sur twitter

Des chiffres bidonnés ? Pas du tout ! m’explique l'auteur du reportage Géraldine Doussier, journaliste d'Elephant, groupe de production dirigé par Emmanuel Chain. Laquelle reconnait néanmoins une maladresse : "ce qu’on voit à l’écran est la première feuille d’imposition reçue par le couple. L’homme m’a dit que son cœur a failli s’arrêter de battre quand il a vu le montant. En réalité, le couple s’était trompé dans sa déclaration et ils ont demandé une rectification au fisc". Rectification faite, cette année, ils paient 16 362 euros d’impôts et non 42 566. Mais ils n’ont toujours pas reçu la nouvelle feuille d’imposition avec le bon montant. La journaliste souhaitait ouvrir son reportage sur cette frayeur de départ, mais sa rédaction en chef a préféré la couper, prétextant que le sujet était déjà assez complexe comme ça. Reste pourtant dans le reportage diffusé une image de l’ancienne feuille d’impôt non corrigée. La journaliste convient qu’elle aurait dû l’ôter.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.