Terrorisme : ce que contiennent les sites "bloqués" par la police française
article

Terrorisme : ce que contiennent les sites "bloqués" par la police française

Voyage dans cinq sites inactifs et peu influents

Réservé à nos abonné.e.s
Des petites mains rouges ont fleuri, depuis vendredi, sur le web. Derrière ces mains virtuelles : la police française, qui a demandé aux fournisseurs d'accès à internet de "bloquer" – sans décision de justice préalable – l'accès à cinq sites "dont le contenu provoque à des actes de terrorisme ou fait publiquement l'apologie d'actes de terrorisme". Que contenaient-ils ? De vidéos d'Al-Qaida en poèmes islamiques, @si les a explorés. Conclusion : cette première vague de blocages ne concerne manifestement pas les plus stratégiques des sites djihadistes.

Besoin d'un fond d'écran aux couleurs d'Al-Qaida ? Depuis vendredi, il faudra vous rendre ailleurs que sur "Mujahida89" pour le trouver. Le blog – qui en proposait quelques-uns, au milieu d'autres outils de propagande pro-jihad, voir infra – fait partie d'une liste de sites dont la police française a demandé le blocage, vendredi. La police, ou plus précisément l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication (OCLCTIC), qui a la possibilité depuis début février d'exiger leur blocage ou leur déréférencement auprès des fournisseurs d'accès à Internet et des ...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.