Taxe carbone : pourquoi tout le monde (ou presque) était favorable en juin
article

Taxe carbone : pourquoi tout le monde (ou presque) était favorable en juin

Et pourquoi les oppositions se réveillent en juillet

Réservé à nos abonné.e.s

Sur le papier, la taxe carbone a tout pour plaire. Mais depuis que l'ancien Premier ministre Michel Rocard a rendu ses conclusions sur le sujet, politiques et associations ne ménagent pas leurs critiques contre cette nouvelle taxe, qui vise à limiter les émissions de dioxyde de carbone.

Les Français grinceraient-ils aujourd'hui des dents face à ces "160 euros en moyenne" que coûterait la taxe aux ménages ? Pourtant, au mois de juin encore, 66% d'entre eux y étaient favorables. Si l'on en croit un sondage financé par... la Fondation Nicolas Hulot, principale porteuse du projet.

Sur le ppier, la taxe carbone a tout pour plaire. Mais depuis que l'ancien Premier ministre Michel Rocard a rendu ses conclusions sur le sujet, politiques et associations ne ménagent pas leurs critiques contre cette nouvelle taxe, qui vise à limiter les émissions de dioxyde de carbone.

Les Français grinceraient-ils aujourd'hui des dents face à ces "160 euros en moyenne" que coûterait la taxe aux ménages ? Pourtant, au mois de juin encore, 66% d'entre eux y étaient favorables. Si l'on en croit un sondage financé par... la Fondation Nicolas Hulot, principale porteuse du projet.


En 2007, elle était l'une des grandes stars du Grenelle de l'environnement. Porté...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.