Sommes-nous réellement de plus en plus stupides ?
enquête

Sommes-nous réellement de plus en plus stupides ?

Mobilisant tous nos neurones, on revient sur un documentaire d'Arte

Réservé à nos abonné.e.s
Demain, tous crétins ? Un titre choc pour le documentaire de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade, diffusé sur Arte samedi 11 novembre, traité ici par Daniel Schneidermann, et qui vise à dénoncer les perturbateurs endocriniens et leurs effets sur le cerveau humain. Thèse du film : les perturbateurs endocriniens (PE) affectent le fonctionnement de la thyroïde des femmes enceintes. Or, les hormones thyroïdiennes de la mère jouent un rôle important dans le développement du cerveau du foetus. Les PE entraîneraient donc, entre autres, une baisse générale de l'intelligence humaine. Si les liens entre PE, thyroïde et développement du cerveau ne sont pas remis en question, que dit la recherche scientifique sur une éventuelle montée en stupidité de l'humanité ? Mobilisant tous nos neurones, nous avons tenté de comprendre.

"Nous devenons de plus en plus stupides. Ça se passe en ce moment. Ça ne va pas s'arrêter, et on a intérêt à réfléchir à ce qu'on va faire avec ça. Si nous ne faisons rien, la civilisation qui repose sur l'intelligence ira en sens inverse. Et tout laisse penser que c'est déjà en train d'arriver." L'angoissé qui s'exprime à l'écran est Edward Dutton, un anthropologue britannique apparu dans le documentaire Demain, tous crétins ? de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade, qui traite des effets des perturbateurs endocriniens sur le cerveau. D'après Dutton, "le quotient intellectuel [dans les pays scandinaves] a augmenté jus...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.