Snowden : le compagnon de Greenwald retenu par police GB
Brève

Snowden : le compagnon de Greenwald retenu par police GB

Harcèlement des lanceurs d'alerte, suite. Et de leurs proches ! David Miranda, le compagnon de Glenn Greenwald, journaliste politique au Guardian qui a signé plusieurs importantes révélations sur la NSA en s'appuyant sur les documents remis par Snowden, a ainsi été retenu neuf heures par la police britannique. Le gouvernement brésilien et The Guardian, qui en fait sa une aujourd'hui, s'indignent.

"Un homme de 28 ans a été retenu à l'aéroport d'Heathrow en vertu de l'article 7 de la loi anti-terroriste 2000". Cette déclaration, faite par un porte-parole de la police britannique, aurait pu passer inaperçue. Mais l'homme en question, David Miranda, à qui la police a confisqué une grande partie de son matériel électronique (téléphone portable, ses clés USB, DVD et consoles de jeux) est le compagnon de Glenn Greenwald, choisi par Edward Snowden pour diffuser ses révélations dans la presse.

Depuis le 5 juin, en s'appuyant sur les documents fournis par Snowden, Greenwald publie ainsi d'importantes révélations sur les pratiques de l'Agence de sécurité Nationale Américaine (NSA) dans le quotidien The Guardian. Le journal a également publié un certain nombre d'enquêtes sur les services de renseignements électroniques britanniques, en se basant toujours sur les documents de Snowden (l'ensemble des ces révélations est visible ici, sur le site de The Guardian).

"C'est une profonde atteinte à la liberté de la presse", estime Greenwald dans le Guardian. Détenir mon partenaire pendant neuf heures en lui refusant le droit à un avocat et en lui confisquant une grande partie de ses biens, c'est envoyer un message très clair à tous ceux qui enquêtent sur la NSA et la GCHQ (service de renseignements électroniques britannique). Les agissements du gouvernement sont une sérieuse menace pour l'investigation journalistique, où qu'elle soit".

nouveau media

Cette menace pourrait-elle être dissuasive ? A en croire Greenwald, pas vraiment. "Penser que cela nous intimidera ou nous détournera de notre métier est une erreur. Au contraire: cela nous encouragera à continuer, de manière encore plus agressive".

Miranda revenait d'un voyage à Berlin, lorsqu'il a été arrêté par des officiers de police. A Berlin, Miranda a rencontré Laura Poitras (dont nous avions déjà parlé ici), une réalisatrice américaine qui a travaillé avec Greenwald et le Guardian sur les dossiers confiés par Snowden. Le gouvernement brésilien a immédiatement exprimé "sa profonde inquiétude devant l'épisode qui s'est produit à Londres, où le ressortissant brésilien a été retenu et maintenu sans contacts à l'aéroport d'Heathrow", affirme un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Par Robin Andraca

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à aller consulter notre dossier complet sur le sujet : Snowden, Guantanamo : "L'autre Obama".


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.