Raoult : l'étonnant double discours du Figaro
article

Raoult : l'étonnant double discours du Figaro

Réservé à nos abonné.e.s
Le médecin Didier Raoult et ses traitements à la chloroquine font l'objet d'un traitement journalistique à deux vitesses dans le quotidien. Si les journalistes du service "santé" font preuve d'un regard critique acéré, dans le reste du journal, il est très relayé, la plupart du temps sans contradiction. Enquête.

Depuis le début de l'épidémie de Covid-19, les lecteurs du Figaro peuvent observer un double discours de la part de leur quotidien à propos d'un médecin devenu en quelques mois l'un des plus célèbres de France. Dans le journal, pourtant l'un des derniers médias –avec Le Monde– à disposer d'un service étoffé de 8 journalistes spécialisés en sciences, Didier Raoult, sa chloroquine et ses soutiens semblent en effet bénéficier d'un regard sinon positif, du moins très intéressé de la rédaction... sauf lorsque ses journalistes scientifiques se penchent dessus. Avec des situations parfois étonnantes, comme fin juin, lorsque le professeur Christian Perronne bénéficiait, pour promouvoir son livre sur l'épidémie, d'une longue interview sans contradic...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.