Quand le QG parisien d'Éric Zemmour accueillait des néonazis
article

Quand le QG parisien d'Éric Zemmour accueillait des néonazis

Réservé à nos abonné.e.s
Des fondateurs du canal Telegram "Les Vilains Fachos", visés par plusieurs plaintes de journalistes et de personnalités politiques pour des menaces de mort, ont révélé leur implantation dans la campagne d'Éric Zemmour. "Arrêt sur images" a pu s'entretenir avec eux, et dévoile des preuves sinon d'une participation active dans la campagne, du moins d'une indéniable proximité avec celle-ci. [Mise à jour : Éric Zemmour réagit à nos révélations, voir ci-dessous]

Les fondateurs de "LVF" sont désormais dans le viseur de la justice. "LVF", "Les Vilains Fachos", est le nom d'un canal animé via la messagerie Telegram par plusieurs Français se disant expatriés à l'étranger. Un nom qui fait également référence à la Légion des volontaires français, organisation collaborationniste à vocation militaire, composée de Français combattant au sein de la Wehrmacht pendant la Seconde guerre mondiale. Plusieurs Français animent ce canal – ils affirment être pour certains expatriés aux États-Unis – et font l'objet de plaintes en justice de la part de Jean-Luc Mélenchon, Danièle Obono (LFI), ainsi que de nos confrères Taha Bouhafs du Média et Mathieu Molard de StreetPress

Zemmou...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.