Pulvar aux Inrocks : stupeur et félicitations sur twittter
Brève

Pulvar aux Inrocks : stupeur et félicitations sur twittter

Elle avait fait la Une du magazine, elle se retrouve à la tête de sa rédaction. Audrey Pulvar devient "directrice générale en charge de l’éditorial" des Inrockuptibles. L'information a été révélée aujourd'hui par

les Echos, et confirmée par les Inrocks.

Compagne du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, Audrey Pulvar, avait dû renoncer en mai dernier à animer la tranche 6h-7h sur France Inter. France Télévisions lui avait demandé peu après de quitter l'émission de Laurent Ruquier 'On n'est pas couché' sur France 2. Elle s'était insurgée dans cette interview donnée à Libé, que nous évoquions ici. "On m'a pris pour un jambon", lançait-elle. A la suite de cette interview, Jean Réveillon, le directeur général de France 2, avait assuré sur Europe 1 que la porte n'était pas "fermée" à la journaliste pour une autre émission.

Des propos qui ont beaucoup énervé Pulvar, qui a assuré sur le site de Morandini n'avoir reçu de la part de Réveillon que des "refus qu'il a opposés à des producteurs qui présentaient des projets portant mon nom". "Il ne me prend même plus seulement pour un jambon mais carrément pour une andouille". Fin du feuilleton, donc, avec la nomination aux Inrocks.

Comment réagit-on sur Twitter à cette nomination? Emmannuelle Anizon, rédactrice en chef médias à Télérama (concurrent des Inrocks) se dit "effarée". Elle dégaine coup sur coup trois tweets assassins:

Anizon développe aussi sa critique dans cet édito, dans lequelle elle estime que cette nomination "fait mal à la profession".

Plusieurs twittos se font au moins moqueurs, voire critiques. Le blogueur de droite Koz pointe la proximité entre pouvoir et entreprises de presse: "Audrey Pulvar, femme de ministre, remplace le dir rédac des Inrocks parti, me dit-on, conseiller le président. Journalisme à la fçaise ?". David Kessler directeur général des Inrocks avait été nommé effectivement il y a quelques semaines conseiller médias et culture du président de la République. Même ton chez la tweeteuse Florence Desruol, qui pointe le rôle de Matthieu Pigasse, propriétaire de l'hebdomadaire : "Pigasse, ami banquier de FH, place la femme du ministre Montebourg".

"Sinclair au HuffPo, Pulvar aux Inrocks... dans 2 semaines, Pigasse lance un nouveau mag et embauche Trierweiler en redchef", raille encore le journaliste Alexandre Hervaud. "Audrey Pulvar, rédac chef des Inrocks…voilà un redressement productif réussi ! ;)" s'amuse également le journaliste d'Europe 1 Florian Gazan.

A l'inverse, Laurence Ferrari, ex-présentatrice du 20h de TF1 a félicité l'ex-présentatrice de France 3 :

De son côté, comment a réagi la principale intéressée ? Sur son compte Twitter, Pulvar a d'abord dit sa "fierté" de rejoindre les Inrocks. Avant de commencer à essayer de se glisser dans la peau de red chef du magazine culturel :

Pour comprendre comment travaille Audrey Pulvar, retrouvez notre émission Aux sources consacrée à la journaliste.

Mise à jour : vendredi 13 juillet, 17h36, nous avons retiré les propos d'Eric Zemmour, ce compte étant en réalité un fake.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.