Pub : un industriel derrière les "commerçants en colère"
article

Pub : un industriel derrière les "commerçants en colère"

Réservé à nos abonné.e.s
En plein débat sur la publicité à l'Assemblée nationale, l'entreprise Phenix, qui vend des écrans de publicité aux commerçants, a monté un collectif de "commerçants en colère". Sans préciser qu'elle était derrière l'opération.

Depuis quelques mois, le débat faisait rage autour de l'article 7 du projet de loi "portant lutte contre le dérèglement climatique". Cet article préconise de confier aux maires la responsabilité d'édicter, commune par commune, les règles d'installation d'écrans de publicité dans les vitrines des magasins. Plusieurs fédérations de commerçants y voient une entrave à leur liberté de disposer de leur vitrine, et surtout de nouvelles difficultés pour un secteur déjà lourdement impacté par la crise sanitaire. Dans cette bataille de communication, s'est engagé un groupe de commerçants, le collectif "Touche pas à ma vitrine" (TPMV). Le site internet du collectif donne peu d'informations sur l'identité de ses créateurs, mais il juge que l'adopt...

Il vous reste 89% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.