Profs : Le Monde dénonce une entourloupe dans les créations de postes
enquête

Profs : Le Monde dénonce une entourloupe dans les créations de postes

Un peu de maths : pourquoi 60 000 ne font pas 60 000

Réservé à nos abonné.e.s
C'est une petite bombe qu'a publié Le Monde cette semaine : le ministère de l'Education nationale n'aurait créé que 3 856 postes de profs à mi-mandat. Autant dire que l'objectif des 60 000, promesse phare du candidat Hollande, est hors de portée. Pourtant, en juillet, Le Monde affirmait exactement le contraire en estimant que le "pari [était] en passe d'être tenu". Que s'est-il passé entre temps ? Le journal assure aujourd'hui que l'essentiel des créations de postes ne sont pas des "postes pérennes" mais des postes de stagiaires. Un "artifice pour faire du chiffre", accuse Le Monde. De quoi dérouter ses propres lecteurs qui s'étonnent de ce raisonnement. Dans un communiqué, le ministère a démenti ces chiffres. Alors où sont ces profs ? @si a tenté de faire l'appel.



C'est la promesse numéro 36 du candidat Hollande. "Je créerai en cinq ans 60 000 postes supplémentaires dans l'éducation". Résultat à mi-mandat ? "Le ministère de l’éducation nationale reconnaît en avoir créé 3 856 dans l’enseignement public (2 906 dans le primaire et 950 en collèges et lycées)", écrit Le Monde dans son enquête publiée jeudi 6 novembre. Ces 3 856 postes sont de "vrais postes, d’emplois de titulaires, pérennes, à temps plein devant les élèves", selon Le Monde, alors que "l’essentiel des créations faites depuis 2012 concerne des stagiaires". Vous avez bien...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.