Prises d'otages : une journée de remplissage et des fausses pistes en continu
article

Prises d'otages : une journée de remplissage et des fausses pistes en continu

BFM et Le Monde se félicitent de leurs audiences historiques

Réservé à nos abonné.e.s
Une traque, puis une autre. Toute la journée, les chaînes et sites d'information ont suivi de près (de très près) les deux prises d'otages de ce 9 janvier 2015. A Dammartin-en-Goële, comme à la Porte de Vincennes, le nombre de victimes ou l'identité des otages ont parfois fluctué, d'un média à l'autre. Dix heures de direct, de rumeurs et de "selon nos informations", les principales chaînes ayant fait le choix de se consacrer exclusivement à ces deux événements, à l'exception de tout autre. Un choix économiquement très profitable : BFM a ainsi réalisé un record d'audience.

Meubler. Meubler de longues heures d'inaction apparente, puisque les medias en continu ont fait le choix de casser leurs programmes, pour se consacrer uniquement aux deux événements. Meubler en répétant la même chose en boucle -combien de fois a-t-on entendu décrire, sur France Info, la façade du magasin HyperKacher, et disserter sur le nombre de caisses enregistreuses ? Meubler aussi en relayant la moindre rumeur, relative aux deux prises d'otages : une première depuis le matin à Dammartin-en-Goëlle, en Seine et Marne, dans une entreprise de la zone industrielle où les frères Kouachi, responsables de la tuerie de Charlie Hebdo, se sont réfugiés. ...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.