Popularité de la police : l'étude discutable de Castaner
article

Popularité de la police : l'étude discutable de Castaner

Réservé à nos abonné.e.s
Brandi par Christophe Castaner lors de sa conférence de presse du 8 juin comme une preuve de la popularité de la police française, le sondage de l'université Savoie-Mont Blanc est pourtant critiqué pour ses choix méthodologiques.

Christophe Castaner, sommé par le président Macron de proposer une réponse concrète à une grogne populaire contre les violences policières qui n'en finit plus d'enfler, déroule ce 8 juin un discours de 50 minutes en direct du ministère de l'Intérieur au "sujet de la question du racisme et de la mise en cause des forces de l’ordre". On y trouve certes du concret, relevé par Le Monde - abandon de la prise d'étranglement, renforcement de l'usage des caméras-piétons, réforme des "polices des polices"-, mais aussi beaucoup d'abstrait, comme cette annonce de "suspension (...) systématiquement envisagée pour chaque soupçon avéré d’actes ou de propos racistes", un oxymore à faire pâlir Corneille.

Non, "il n’y a pas d’institution raciste ou de viole...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.